•  

    Zhom a un ami, de longue date, qui a 5 filles.

    Cet ami, je vous en avais parlé 

    ICI (voir la vidéo).

     

    Le destin a voulu qu'une de ses filles ait

    deux enfants atteints d'une maladie génétique

    qui leur détruit le foie.

    Il y a deux ans, une autre de ses filles a eu un garçon.

    Alors qu'il avait environ 6 mois on a détecté

    qu'il avait une

    Amyotrophie spinale.

     

    Pour aider les parents à faire face aux différents traitements

    de ces trois jeunes,

    et à l'appareillage nécessaire au plus petit,

    l'ami de Zhom et ses filles ont créé

    l'Association Des Grains de Soleil,

     

     Maëva, Renaud et Valentin

     

    Valentin a été greffé, à la suite de cette greffe 

    il a eu un cancer...

    Il est actuellement en rémission,

    et voudrait prendre la suite de son grand père

    dans le débardage à cheval.

    Grand père qui vient d'apprendre qu'il est atteint

    d'un cancer, et a déjà fait sa première chimio...

     

    Samedi soir avait lieu un repas organisé

    par toute la famille de ces trois enfants.

     

     

    Le grand père en T shirt blanc !

    on me voit même un peu yes.

     

     Les trois jeunes concernés sur la piste de danse.

     

    L'engagement, la solidarité, la bonne humeur

    de toute cette famille bien éprouvée,

    étaient hyper émouvants.

    Et les larmes n'étaient pas loin,

    lorsque nous avons vu la maman du petit Renaud,

    danser avec son fils dans ses bras,

    fils qui avait un grand sourire.

    Ce sont des gens qui sont un bel exemple

    de COURAGE face à la maladie. 

     

     


    10 commentaires
  •  Les lundis de Lakevio

    Elle attend

     

    Mais qui attend- elle ?

    Son amant ?

    Elle n'en a pas.

    Son mari ?

    Il l'a quittée.

    Ses enfants ?

    Ils sont chez leur père.

    Ses parents ?

    Ils habitent trop loin.

    Un rendez vous de travail ?

    Nous sommes dimanche.

     

    Elle attend ...

     

    EN FAIT 

     

    Elle attend que le monde change
    Elle attend que changent les temps
    Elle attend que ce monde étrange
    Se perde et que tournent les vents
    Inexorablement, elle attend

    Elle attend que l'horizon bouge
    Elle attend que changent les gens
    Elle attend comme un coup de foudre
    Le règne des anges innocents
    Inexorablement, elle attend

    Elle attend que la grande roue tourne
    Tournent les aiguilles du temps
    Elle attend sans se résoudre
    En frottant ses couverts en argent
    Inexorablement, elle attend

    Et elle regarde des images
    Et lit des histoires d'avant

     


    D'honneur et de grands équipages
    Où les bons sont habillés de blanc
    Et elle s'invente des voyages
    Entre un fauteuil et un divan
    D'eau de rose et de passion sage
    Aussi purs que ces vieux romans
    Aussi grands que celui qu'elle attend

     


    15 commentaires
  • Les lundis de Lakevio

    Ian Ledward

     

    Vendredi, mon fils aîné et sa petite famille 

    sont venus récupérer ma petite puce.

    Au cours de la conversation, il a été question des pierres

    qu'il ramasse depuis des années dans les champs.

    Il est né à la ferme, et a toujours aimé les tracteurs,

    à tel point, que parfois je le cherchais,

    alors qu'il était avec son grand père, dans un tracteur,

    sans que celui ci ne m'ait prévenue...

     

    Il a très vite été évident qu'il serait agriculteur !

    Si bien, que j'ai toujours pensé qu'aider son grand père

    et l'ouvrier était un plaisir !

    Vendredi, j'ai découvert que cela avait pu être

    une contrainte, lorsqu'il m'a rappelé

    qu'une fois où ma cousine, Nadine,

    était, chez nous, en vacances avec ses filles,

    nous étions parties avec son frère, et son père,

    nous promener dans la région de Die (clairette),

    et que lui était resté ramasser des pierres

    avec l'ouvrier !

     

    Voilà comment les souvenirs de nos enfants,

    peuvent nous surprendre,

    et nous faire prendre conscience,

    qu'ils ont pu vivre certains moments

    comme des injustices !

     

    Seize ans plus tard, il ramasse toujours les pierres

    dans les champs, avant de pouvoir les cultiver,

    mais il s'est équipé de matériel qui lui facilite la vie...

    Il conduit aussi la moissonneuse,

    ce que ni son grand père, ni son père ne faisaient.

     

    Il est heureux d'être agriculteur,

    par contre les contraintes administratives,

    et les contrôles sanitaires, très lourds,

     lui sapent le moral ! 

     

     


    29 commentaires
  •  

    Pour le we de Pâques,

    un cyclone était annoncé en Nouvelle Zélande.

    Je suivais donc, inquiète, les infos

    sur  L'aventure continue

    Jusqu'à ce que cette photo soit publiée 

    sur 

     

    Nos aventuriers en mal du pays,

    et encore plus de la nourriture régionale,

    se sont offert une raclette, en bord de mer !

    Drôle de repas de Pâques...

    J'ai donc été rassurée, 

    le cyclone était donc loin.

     

     

    Le mardi matin au réveil,

    nous avions 72 photos 

    et une publication de mon fils.

    Habituellement c'est sa compagne qui écrit !

     

    Voici donc ce qu'il nous a raconté :

     

    "Voilà quelques photos de notre Easter week end.
    Pour la petite anecdote.

    La photo des phoques nous évoque de bonnes rigolades. 

    Nous étions tranquillement assis dans une mini cavité pour se mettre à l'abri du sable volant.

    Puis nous entendons un grognement.

    Nous tournons la tête: le phoque (ci-joint en photo) est à 2 mètres de nous et est en train de nous chasser.

    Ni une, ni deux, nous sortons de notre trou.

    Mais Maïlys, prise de panique, s'emmêle les pieds et s'étale tête la première dans le sable et les fesses en l'air.

    Le phoque ayant un peu pris la confiance, vu la chute de Maïlys, commence à nous courir après.

    Je ne pensais pas que ça courrait si vite.

    On s'arrêtait pour voir où il était.

    Il nous regardait et il reprenait sa course vers nous.

    Nous le semons finalement quelques mètres plus loin.

    Voilà, sinon plus que 4 jours de travail pour nous et au revoir les poissons !


    On the road again.


    Tout va toujours très bien ici.


    A bientôt pour les prochaines photos."

     

    L'aventure continue

    L'aventure continue

    L'aventure continue

    L'aventure continue

     

     

     


    6 commentaires