• Devoir du Goût N°42 

     

     

     

    SUJET

     

    Qui est-elle ?
    Existe-t-elle ?
    Que fait elle là ?
    À vous de le dire lundi…

     

     

     

    Elle attend que le monde change,

    Elle pensait qu'après cette pandémie,

    les êtres humains seraient plus sages !


    Elle attend que changent les temps

    Malheureusement,

    si il est probable que les temps changent,

     cela risque d'être pour un retour en arrière !


    Elle attend que ce monde étrange

    Oui, cela fait quelques mois que le monde est étrange...


    Se perde et que tournent les vents

    Les vents ne semblent pas

    vouloir se tourner vers la sagesse des hommes !


    Inexorablement, elle attend

    Elle attendra longtemps,

    qu'il y ait plus de justice,

    que l'argent ne soit plus le maître du monde,

    que les déchets ne soient plus abandonnés dans notre belle nature,

    que changent les gens !

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Devoir du Goût N°41

     

     

    SUJET

     

    Je suis sûr que comme vous le soupçonnez à regarder cette toile de Sir John Lavery,

    le plus grand danger du golf reste le coup de « put »…


    Vous direz lundi ce que vous pensez de la partie qui se joue sur cette toile…

     

     

     

    Ce tableau me fait penser au golf d'Etretat,

    golf où j'ai failli aller manger, en 2015, lorsque je suis allée 

    à l'anniversaire de ma très chère marraine.

     

     

    Sa nièce, qui me recevait, a un mari qui joue beaucoup au golf.

    On imagine souvent, (enfin, moi) que les joueurs de golf sont des snobs.

    Ce n'est pas du tout son cas, il est très "nature" !

     

    Le repas ne s'est pas fait, le restaurant était fermé ce jour là.

     

    Tout cela me ramène à ma super marraine,

    dont je vous ai parlé plusieurs fois.

     

    Depuis son décès en janvier 2018,

    elle veille sur moi,

    grâce au tableau que m'a gentiment donné sa nièce.

     

     

     

    Elle est au dessus de moi, lorsque je suis à l'ordinateur,

    et souvent je la regarde,

    elle qui a été si dynamique et a tant fait pour les autres.

     

    Je me souviens de nos appels téléphoniques,

    toujours pleins d'humour,

    jusqu'en 2013, où il y a eu un grand virage,

    elle ne savait plus qui l'appelait,

    m'entendait mal,

    puis elle a été placée en Ehpad, 

    et cela a été la descente...

     

    Voilà, comment de fil en aiguille,

    ce tableau proposé par le Goût,

    m'a amené à ma marraine,

    moi qui ne sais jouer qu'au golf miniature.

     

     

     


    11 commentaires
  •  

    Le premier we de dé confinement, nous avons eu le surprise

    de voir  le deuxième fils de Zhom et sa petite famille.

    Ils étaient venus d'Annecy (un poil plus de 100km).

    Nous avons mangé avec eux le samedi midi,

    ils faisait beau, nous étions dehors.

     

    Pas de bisou, distances de sécurité difficiles à respecter à table...

    Les enfants avaient repris l'école avec plaisir,

    la maman est infirmière, et le papa travaille en Suisse.

     

     

     

     

    Le samedi du deuxième we, nous avons été invités

    chez le fils aîné de Zhom, il était prévu de manger dehors,

    mais la pluie s'est elle aussi, invitée.

    Là encore, pas de bisou, et à table aucune distance de sécurité.

    Les parents sont toujours en télé travail, et les enfants 

    ne reprendront l'école qu'en septembre.

     

     

    Deux belles journées familiales, et pour le moment

    nous n'avons aucun symptômes...

     

     

    Il n'est pas prévu pour l'instant que je vois mes petits,

    pourtant leur père qui est passé à l'improviste durant la première semaine de "liberté"

    avait suggéré que l'on fête les quatre ans de mon poussin,

    mais je n'en n'ai pas entendu reparler.

     

    Les petits ne sont pas allés à l'école jusqu'à maintenant,

    leur mamie maternelle qui est en télé travail

    s'en est partagé la garde avec mon fils.

     

    Ils reprennent le chemin de l'école, aujourd'hui !

     

    Ma belle fille fait visiter des appartements à des gens sans masque...

    elle est surbookée car elle occupe à la fois son poste d'accueil,

    et se forme au nouveau poste qu'elle doit avoir au 1er juillet,

    (chantage fait par rapport à ce poste pour l'obliger à reprendre le 11 mai),

    et actuellement  elle ne voit pas venir l'embauche d'une personne pour 

    la remplacer à l'accueil.

     

    Mon fils a fauché et rentré le fourrage la semaine dernière.

     

    J'attends qu'ils soient moins "speeds" tous les deux,

    pour tenter de voir mes petits.

     

    Samedi, ils vont chercher un chiot,

    car la chienne  déprime,

    (le chien avec qui elle a toujours vécu étant mort au début du confinement).

                         

           Trois familles (avec enfants) dé confinées           

                            La maman Dogue Argentin                                         Un des chiots , maman Dogue Argentin, papa Labrador

     

    Voilà, 3 familles, 3 façons d'aborder le dé confinement pour les enfants,

    pas toujours par réel choix...

     

    Trois familles (avec enfants) dé confinées 

     


    6 commentaires
  • Devoir du Goût N° 40 

     

     SUJET

     

    Mais que diable peut-il bien lui raconter ?
    Où veut-il en venir.
    Qu’attend-elle ?
    Que pense-t-elle de sa ballade ?
    À l’instant je n’en sais rien.

    Grâce à vous j’espère en savoir plus lundi sur ce que vous inspire cette toile d'Aldo Balding.

     

     

     

    Je les ai retrouvés !

    Il a tombé la veste,

    elle a détaché ses cheveux.

    Le temps n'est plus à la conversation.

    Il semble que l'un et l'autre aient trouvé ce qu'ils cherchaient,

    ils sont devenus inséparables.

     

     

     

     

    Petit détournement wink2, je n'étais pas très inspirée pour imaginer une discussion.

     

     


    19 commentaires