•  

    DEVOIR DU GOÛT N° 128

     

      

    SUJET

     

    Justement, en cherchant quelque chose dans le foutoir de photos de mon PC, j’ai vu quelque chose.
    Une photo que j’ai prise en 2018 du côté de la rue du Faubourg Montmartre.
    Elle m’avait frappé car elle posait une question que je m’étais déjà posée il y a bien longtemps.
    Ah oui… Que diriez-vous d’y mettre les neuf mots suivants ?

    Ciels, Enfer, Tomenteux  ,Quiddité, Abricot
    Climat, Nuages, Tempête, Chaleur.

    Qu’en pensez-vous ?
    Bah… On verra ça lundi…

     

     

    Notre maître a pris un coup de chaleur, le climat actuel ne lui vaut rien.

    Tout d’abord il a complètement oublié qu’il nous avait déjà proposé le mot « tomenteux ».

     ICI .

    C’est en recherchant sa définition que cela m’a dit quelque chose !

     

    Ensuite, il semble être nostalgique du temps où il a passé son bac philo,

    car qui peut parler de quiddité, ailleurs que dans un devoir de philo ?

     

    Et cette question : « Mais qui censure l’amour ? », encore de la philo…

     

    Je dirai que ce qui censure l’amour, ce sont les nuages qui s’amoncellent dans la vie de couple,

    qui parfois se transforment en tempête, jusqu’à ce que le quotidien devienne un enfer.

     

    Pour moi la philo restera à jamais le souvenir de mon prof qui en me rendant un devoir m’avait dit :

    c’est profond, Mlle D, profond dans le sens de creux !

     

    Allez, je m’en vais manger des abricots,

    malgré des ciels contraires (gel tardif, grêle),

    la récolte de cette année semble être bonne,

    et nous nous sommes déjà régalés plusieurs fois durant ces derniers jours.

     

    Philo

     


    7 commentaires
  •  

    Devoir du Goût N° 127

     

     

    SUJET

     

    Ce tableau d’Aldo Balding vous inspire-t-il quelque chose ?
    Quant à moi je me demande ce que font ces trois hommes.
    On verra bien lundi ce qui sort de nos cogitations…

     

     

    Ce que m'inspire ce tableau, c'est :

    Evasion, Océan, Vacances, Vendée, Farniente !

     

    Evasion en Norvège, photos de Nadine ma cousine, en septembre 2021

     

     

    **********************

     

    Vacances à l'océan en Vendée

     

     

    **********************

     

    Farniente au jardin avec "nos filles" : Idem (premier plan) et Dora (sur moi).

    (Je viens d'investir dans cette chaise longue, elle est au Top)

     

     

     


    20 commentaires
  •  

    Devoir de Goût N°126

     

     

    SUJET

     

    Cette toile de Vettriano me fait irrésistiblement penser à Baudelaire.
    Je verrais bien un devoir qui commence par :


    « Je logeais dans la maison du principal, et j'avais obtenu, dès mon arrivée, la faveur d'une chambre particulière »

    Et qui finirait par :


    « Néanmoins un moment de réflexion me décida à attendre la fin de l'aventure. »


    Ça, ce serait chouette…

     

     

    Je logeais dans la maison du principal, et j'avais obtenu, dès mon arrivée,

    la faveur d'une chambre particulière, 

    en effet Anne, sa femme,

    avait insisté pour que je sois hébergé chez eux.

     

    J'avais rencontré Anne durant les vacances.

     

     

    Très vite, nous avons entamé une relation,

    nous ne pouvions plus nous passer l'un de l'autre.

    Son mari était resté à leur domicile pour préparer la rentrée.

    Elle savait que son lycée, à Versailles, cherchait des professeurs,

    et, bien que je n'aie aucune expérience,

    elle n'eut aucune difficulté à le convaincre de m'embaucher.

     

    Mais, Anne vient de m'écrire que notre relation,

    ne peut se poursuivre sous le toit conjugal,

    elle craint que nous soyons découverts.

     

    Moi, qui n'avait accepté ce poste que pour 

    continuer à la voir,

    j'ai vraiment pensé à démissionner !

     Néanmoins un moment de réflexion me décida à attendre la fin de l'aventure.

     

     

    (Elisabeth, la professeure de français était bien à mon goût !)

     

     


    11 commentaires
  •  

    Devoir du Goût N°125

     

     

    SUJET

     

    Miss Tic, que vous connaissez sûrement, est morte il y a quelques jours.
    J’ai vu pour la première fois ses traces sur les murs de mon quartier il y a près de quarante ans.
    J’avais été frappé par ce pochoir.
    Et vous ?
    Ce qui serait gentil, ce serait que vous y mettiez les mots suivants :

    Mathématique Papillon Coquelicot Terre Soleil
    Branche  Équation  Somme Produit Égal

     

     

    Et oui c'est mathématique,

    pas besoin de poser une équation,

    lorsque le coût de la majorité des produits augmente,

     les faims de mois sont difficiles.

    Lorsqu'en plus le soleil

    prend de l'avance sur l'été,

    que la terre est sèche comme dans le désert,

    il risque de ne plus y avoir de fruits sur les branches,

    plus de céréales, non plus, dans les champs.

    Pas plus de coquelicots, ni de fleurs de toutes sortes,

     pour que les papillons puissent se nourrir  de leur nectar !

    En somme, les humains et les insectes,

     seront à égalité !

    Il n'y a pas que les faims de mois qui seront difficiles.

      

    Et bien, non, je ne connaissais pas

    Miss Tic !

    Mais je comprends mieux, maintenant,

    la qualité des jeux de mots, dans ses titres,

    de notre maître, il a eu de bons exemples 

    avec Mystique (je sais c'est facile).

     

     

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique