• Consignes de Lakevio 

     

    "Il est des hommes, lorsqu'on les aborde,

    avec lesquels les approches, les temps morts qu'exigent les règles de politesse,

    n'ont pas de sens, parce que ces hommes vivent en dehors de toute convention

    dans leur propre univers et qu'ils vous attirent aussitôt."

     

    extrait de  Le Lion de Joseph Kessel

     

    Toile de Joshua Miels  

     

    Admiration, fascination, amour, amitié...

    Vous inclurez la phrase citée dans le portrait de votre choix.

     

    A la Galerie, lundi !

     

     

    "Il est des hommes, tel Jean Ferrat, lorsqu'on les aborde,

    avec lesquels les approches, les temps morts qu'exigent les règles de politesse,

    n'ont pas de sens, parce que ces hommes vivent en dehors de toute convention

    dans leur propre univers et qu'ils vous attirent aussitôt."

     

    J'écoute Jean Ferrat depuis ma jeunesse,

    je ne saurais dire comment j'ai connu ses chansons,

    puisqu'il passait peu à la télévision,

    et que mes parents ne l'écoutaient pas.

    Ma sœur me disait que j'avais des goûts de vieille...

     

    Après réflexion, il me semble que c'est un copain de lycée

    qui m'avait enregistré une cassette ! 

     

    Je le connais beaucoup mieux, en tant qu'homme,

    depuis son décès. 

    Je pense avoir regardé un maximum d'émissions

    le concernant, à ce moment là.

     

    Sa lucidité par rapport aux médias,

    au monde du travail, et à la politique

    n'ont fait que confirmer l'admiration que j'ai pour lui !

     

    Je me souviens l'avoir entendu dire qu'un de ses patrons

    le traitait de "raisonneur", je me retrouve bien là.

     

    Jean Ferrat, le charme rebelle , de Raoul Bellaïche 

     

     

    Il y a des chansons que je n'ai découvertes qu'après son décès

     

     

    Celle-ci par exemple. 

     

     

    Comme l'a dit Isabelle Aubray dans l'émission de dimanche,

    en regardant ces photos :

    Si vous cliquez sur la photo vous obtenez le lien pour la rediffusion de l'émission du 10 mars 2019 

    Dispo jusqu'au 24 mars 2019. 

     

    "il était beau à toutes les époques",

    c'est tellement vrai,

    quelles vivacité et bienveillance dans son regard !

     

    En 2015 nous sommes allés à Entraigues-sur-Volane en moto

     

    J'ai particulièrement aimé ce qui est écrit sur cette plaque,

    ces mots le décrivent tellement bien ! 

     


    21 commentaires
  • Consignes de Lakevio

     

    Fanny Nushka-Moreaux - Une journée ensoleillée - 2014

     

    On ne distingue pas pas encore les traits

    mais on y projette toujours quelque chose.

     

    Je vais lire vos délires, lundi !

     

     

     

    Si les multiples couleurs évoquent le printemps,

    le flou des traits me fait penser

    à la destruction d'une femme.

     

    Sans doute parce que cette année, encore,

    comme les précédentes,

    la violence faite aux femmes,

    ne faiblit pas !

     

    Cette année,

    déjà 30 femmes tuées, 

    suite à des violences conjugales,

    en France au 3 mars 2019.

     

    La dernière avait signalé la dangerosité

    de son ex compagnon,

    et père de ses enfants,

    on lui avait répondu

    que tant qu'il ne s'était pas servi de son arme,

    on ne pouvait rien faire.

     

    Il s'en est servi,

    on va sûrement faire quelque chose,

    elle ne sera plus là pour le voir...

    Et ses enfants ne la verront plus !

     

     

     


    13 commentaires
  •  

     Consignes de Lakevio 

     

    La rallonge

     

    Truite arc-en-ciel par Jon Q. Wright

     

    Une partie de pêche.

    Un jeudi, de bon matin, debout sur une roche, je laissai flotter ma ligne dans le tourbillon des belles eaux claires. Ah, quel bonheur, quand au bout de quinze à vingt minutes, en allongeant et retirant lentement l'amorce sur l'eau agitée, tout à coup une secousse répétée m'avertit que le poisson avait mordu et qu'ensuite le bouchon descendit comme une flèche habilement lancée.

    C'était un gros ! Je le laissai filer, et puis, relevant la gaule à la force du poignet, une truite colorée fila dans les airs et se mit à sauter au milieu des ronces coupées et des herbes pleines de rosée.

    (d'après Erckmann-Chatrian)

     

    Doublez le texte (au moins !) grâce à l'ajout d'adjectifs, adverbes, conjonctions, propositions conjonctives, relatives, etc...

    Bref, noyez le poisson !

     

     

    Une superbe partie de pêche.

     

    Par un beau jeudi de printemps, qui restera dans les annales,

    de bon matin, je me mis debout sur une énorme roche,

    pour être en bonne position au cas où je ferais une touche,

    je laissai flotter ma ligne, dans le tourbillon des belles eaux claires,

    tout en écoutant le gazouillis des oiseaux;

    comme c’était agréable d’être seul, dans le Vercors,

    loin de la pollution des informations politiques…

    Ah, quel ne fut pas mon bonheur, quand au bout de quinze à vingt minutes,

    qui me parurent courtes, tellement je profitais de ce bien-être,

    en allongeant et retirant très lentement l'amorce sur l'eau translucide mais agitée,

    tout à coup une brusque secousse répétée m'avertit qu’il était certain

    que le poisson avait mordu goulûment et qu'ensuite le bouchon descendit

    comme une flèche fort habilement lancée.

    C'était un animal bigrement gros, 

    je vais faire des envieux en le ramenant à la maison pensai-je !

    Habilement, je le laissai doucement filer,

    et puis soudainement, relevant la gaule à la force du poignet,

    une superbe truite très colorée fila haut dans les airs

    et se mit à sauter avec frénésie au milieu des multiples ronces coupées

    et des hautes herbes pleines de rosée,

    désormais, il faut vite que je la délivre, me dis-je,

    afin qu’elle ne s’abîme pas

    et que je puisse la faire admirer à mon entourage.

     

     

    PS : rajout, lundi à 9h55 , un article, partagé par une amie, qui m'a fait sourire

    L'ouverture de la pêche


    13 commentaires
  • Les Consignes de Lakevio 

     

    A toute serrure, une clé...

     

    Aquarelle de Jacqueline Gnott

     

    Dix mots à caser, histoire de trouver des serrures à ces clés...

    Tardivement

    Symphonie

    Eclat

    Bordure

    Ergot

    Influence

    Grenat

    Correct

    Fracasser 

    Parloir

     

    Ouverture, lundi !

     

     

    Ce soir-là, elle avait eu la permission de rentrer à minuit.

    Malheureusement, elle était revenue un peu plus tardivement.

    Elle s’était donc retrouvée devant la porte du domicile familial,

    fermée à clé.

    Elle n'osa pas sonner, de peur  d’entendre les éclats de voix

    de son père, (en effet celui-ci montait souvent sur ses ergots).

     

    Elle se souvenait trop bien de sa sœur aînée,

    qui, n’arrivant pas à ouvrir la porte,

    un samedi en rentrant de l’internat,

    avait sonné.

    Leur père avait ouvert, lui avait donné une claque

    et avait refermé la porte à clé !

    En fait la porte était juste dure à ouvrir,

     il n’avait pas apprécié de devoir se déplacer…

     

    Elle chercha une solution de repli.

    Comme il était tard, il ne lui  parut pas correct

    d’aller sonner chez sa grand-mère.

     

    Elle songea à prendre la clé des champs,

    mais compte tenu de l’habituel abus d’influence de son père,

    elle craignait de se faire fracasser si on la retrouvait.

     

    Dommage, qu’à cette époque on n’écoutait pas les enfants,

    elle aurait pu porter plainte,

    il serait inévitablement allé en prison.

    Il est certain,

    qu’elle ne serait pas allée le voir au parloir !

     

    Elle aurait pu aller en bordure de mer, mais elle eut peur

    de faire de mauvaises rencontres.

    Et puis la symphonie des cris des mouettes

    (qui ne connaissent pas la clé de sol)

    l’aurait empêchée de dormir…

     

    Elle finit par résoudre la clé du problème

    en se réfugiant dans la voiture grenat

    de sa mère.

    Heureusement, qu’elle ne la fermait jamais à clé !

     

     

     


    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique