•  

    Mercredi je suis allée garder ma petite puce.

    Sa maman a commencé à travailler,

    et mon fils était très occupé.

     

    Le matin, nous avons bien profité de l'extérieur,

    à l'ombre sous le marronnier.

    Elle m'a dit : " je suis merveilleusement bien".

    Elle m'a fait entrer dans sa petite cabane 

    pour y chercher des coquillages.

     

    Cela devait valoir une vidéo !

    Je suis rentrée à 4 pattes,

    mais la sortie en marche arrière à été compliquée,

    mes fesses ne voulaient pas passer...

     

    Je vous laisse imaginer...

     

     

    L'après midi, nous avons fait des jeux calmes

    à l'intérieur : puzzles, dessins sur le tableau,

    lecture des lettres de l'alphabet

    (en fait, elle me les a fait lire smile).

    Elle a voulu faire

     

     

    Elle pouffait de rire au milieu de la chansonnette,

    alors je lui faisais une petite caresse .

     

    Puis tout à coup elle s'est plainte d'avoir mal au ventre,

    je l'ai couverte, et lui ai caressé le ventre,

    et elle s'est endormie.

     

    Elle a du dormir environ 30 minutes,

    puis s'est agitée en pleurant très très fort,

    hurlant qu'elle avait mal au ventre.

     

    Son papy (mon ex)

    venait d'entrer,

    alors je la lui ai laissée, et suis allée chercher

    notre fils à l'atelier.

     

    Il a appelé le médecin, car elle se plaignait

    depuis le dimanche...

     

    Médecin traitant absent, autre médecin du cabinet

    passant par un secrétariat externe...

    Finalement, il est rappelé pour un rendez vous 45 minutes plus tard.

     

    Mon poussin, était à la crèche, 

    mon fils a donc appelé pour dire

    que c'étaient ses grands parents qui viendraient 

    le chercher.

     

    Heureusement que j'ai emmené mon ex mari...

     

    A notre arrivée,

    les petits étaient dehors,

    et mon poussin a dit :

    "Ma Mamie, ma Mamie à moi" !

     

    La dame qui les gardait, nous a dit :

    "Vous êtes les grands parents paternels" ?

     

    Nous avons acquiescé.

    Arrivés à l'intérieur, elle nous a dit :

    " je pensais que c'étaient les grands parent maternels, qui venaient.

    Vous avez une pièce d'identité ?"

    Je lui ai présenté la mienne.

    Comme, je n'étais pas inscrite dans ses registres,

    elle a appelé mon fils.

    Je lui ai dit qu'il conduisait sa fille chez le médecin,

    et qu'il ne répondrait pas !

    Mon ex mari étant répertorié comme pouvant venir chercher

    notre petit fils, elle lui en a demandé une,

    mais il était parti sans papier...

    Elle lui a demandé si il avait son téléphone portable,

    pour l'appeler, et vérifier que c'était bien lui !

    Et bien non, il ne l'avait pas non plus...

    Puis, heureusement qu'il était équipé de ses appareils auditifs,

    comprenant le problème, il lui a énoncé son numéro de portable

    et celui de son fixe.

     

    Là, ouf, elle nous a dit :

    " heureusement que le petit vous a reconnu,

    sans cela je ne pouvais pas le laisser partir avec vous,

    d'autant plus que vous n'avez pas le même nom..."

     

    Et moi de répondre que c'était mon ex qui n'avait pas voulu que je le garde !!!

     

    Bon bien sûr qu'il faut prendre des précautions,

    mais  là, il y avait de circonstances exceptionnelles,

    elle avait été prévenue...

    Ah ces procédures que l'on veut suivre à la lettre,

    sans s'adapter aux situations...

     

    Bon, j'ai laissé la photocopie de ma carte d'identité

    à mon fils pour qu'il puisse m'ajouter à la liste

    des personnes autorisées à récupérer mon poussin.

    Quant à ma puce, c'était une bonne gastro !!!

    J'avais 1h de route pour rentrer,

    je suis arrivée à 20h,

     

     

     

     

     


    9 commentaires
  •  

    Lors de nos vacances en Vendée,

    nous sommes allés à Noirmoutier,

    par le Gois.

     

    C'est une vraie vidéo yes

     

    Il est accessible à partir de 1h30 avant la marée basse,

    jusqu'à 1h30 après la marée basse.

    Comme vous le voyez sur le panneau, la marée basse était à 11h16,

    et nous sommes passés à 10h06.

    C'était un jour de grande marée, et bien que cela ne fasse

    que 20 minutes que la route soit fréquentable, il y avait déjà un monde fou.

     

         

          

     Pêche aux coquillages

     

    Il y avait même un inconscient, qui s'était embourbé !

     

    Noirmoutier

    Voilà comment on risque de "perdre" son véhicule bêtement,

    et qu'en plus on gêne les autres...

     

     

    Lorsque nous sommes arrivés en Vendée en 1970,

    le Gois était la "seule route" praticable pour

    aller du continent sur l'île, inutile de dire que les inconscients

    faisaient prendre des risques aux autres utilisateurs de cette route !

     

    Depuis 1971, il y a un pont

     

     

    Nous l'avons pris au retour, cela nous a permis de passer

    plus de 3h sur l'île !

     

    Au cas où vous ne le sauriez pas, 

    ce samedi 7 juillet, le tour de France partira de Noirmoutier,

    il devait passer par le Gois, cela ne sera pas le cas,

    le départ ayant été décalé d'une semaine,

    en raison de la coupe du monde de foot,

    du coup les horaires des  marées basses

    (5h30 et 18h30)

    ne seront pas compatibles !

     

     

    Nous avons vu les panneaux annonçant les routes barrées 

    pour ce jour là !

    Le tour de France passera par Saint Jean de Monts,

    Saint Gilles Croix de Vie,

    les Sables d'Olonne, la Tranche sur Mer

    soit une bonne partie de la côte vendéenne.

     

    J'imagine les vacanciers qui vont arriver, et devoir attendre

    que les routes "ouvrent" pour atteindre leur location...

     

     

    Quelques photos prises sur l'île

     

                

                  Noirmoutier

     

                 

    Les Marais Salants

     

    Le Château de Noirmoutier 

     

     

    Port de Noirmoutier

     

    Plage de la Barbâtre  

     

    A tout cela on ajoute un repas au restaurant,

    nous avons passé une superbe journée !

     

     

     


    7 commentaires
  • Les lundis de Lakevio  

     

     

    Non, les petites filles ne naissent pas dans les roses,

    ni blanches, ni d'aucune autre couleur.

     

    Il y a 60 ans, jour pour jour, à Toulouse, naissait une petite fille.

    Après avoir été "laissée" durant ses trois premiers mois,

    dans une pouponnière de cette ville rose,

    ses parents, sans savoir si ils allaient la reconnaître,

    sont revenus la chercher.

     

     

    En septembre 1959, au Havre, naissait sa première sœur.

     

    Fontainebleau

     

    Elles ont 15 mois d'écart.

    Il parait que sa petite sœur, bébé, suçait son pouce,

    leur père, le lui bandait, pour la nuit, pour l'en empêcher.

    Chaque matin, le bandage était parti.

    Un soir leurs parents ont épié les deux sœurs,

    qui dormaient dans la même chambre.

    L'aînée enlevait le bandage, en disant à sa sœur :

    " tient bébé, tu vas arrêter de pleurer"

     

                        

                                   Saint Martin du Bec ( Seine Maritime)                                 Même endroit avec son oncle qui est aussi son parrain

     

    En 1961, une deuxième petite sœur naissait à Bernay (Eure)

    Elle ne vécut qu  un mois et demi, et est enterrée à Fontaine-Chaalis (Oise)

     

    A la suite de ce douloureux évènement

    la famille déménagea à Neung sur Beuvron (Loir et Cher).

     

    Ecole à Neung sur Beuvron

     

    Là en septembre 1962, vint un petit frère (né à domicile),

    attendu par leur père (et sûrement leur mère)

    comme le messie...

    Le père disait au fils, lorsqu'il faisait une bêtise :

    qu'il imitait ses sœurs...

     

                                

          1963 Neung sur Beuvron 5 ans                                   1965 Neung sur Beuvron   ( 7 ans, 6 ans, 3 ans)

     

                                                 

                         Hiver 63 colonie de vacances  à Wildenstein                                  dont sa Marraine, Mamie Bréant était la directrice. 

     

    En juillet 1964, à Neung sur Beuvron,

    est née (elle aussi à domicile)

      la dernière sœur de la fratrie.

     

    à Neung sur Beuvron

     

                 

                         

                                          

                                 Hiver 65  Neung sur Beuvron                                                                         été 67 Neung sur Beuvron

     

    En février 1970, toute la famille a déménagé

    à Saint Gilles Croix de Vie (Vendée).

    Cette année là, elle y a fait sa communion.

     

                       

                                                           

                                         1970 Saint Gilles Croix de Vie                            1971 Saint Gilles Croix de Vie, communion de sa 1ère sœur

     

     

    Puis vinrent les années lycée, internat à La Roche Sur Yon

     

     

                             

                Fin de seconde, 1973  (petite fille sage)                 Printemps 1975 (vacances)           Voyage scolaire Paris 1976 (dévergondage)  

     

    Ayant échoué au BAC,

    très perturbée par les problèmes familiaux,

    elle  est partie faire une formation professionnelle à Violès,

    dans le Vaucluse :

    "Promotion du Tourisme en Milieu Rural".

                 

                                        

                      Années baba cool (pull fait maison)         1977-1978                Sablet ( Vaucluse)

     

     

    A 20 ans, avec le chien de la maison, Voyou.

    Saint Gilles Croix de Vie été 1978.

     

    Voilà, pour ses 20 premières années.

    Restent 40 années, pour arriver à aujourd'hui,

    ce sera pour un autre jour, elle ne voudrait pas vous lasser yes

     

     

    60 ans aujourd'hui, cela vaut bien un bouquet de roses

    blanches, roses...

     


    25 commentaires
  •  

     

    Deux jours après notre retour de vacances,

    j'ai reçu une vidéo de ma petite puce,

    me disant qu'elle m'aimait très très... fort,

    et qu'elle me faisait des très gros câlins.

     

     

    Hier, je suis allée garder mes deux petits bouts,

    et mon poussin m'a appelée ma mamie à moi.

     

    Du coup sa sœur lui a expliqué qu'ils 

    avaient tous les deux beaucoup de papy, mamies,

    arrière grands mères et arrière grands pères,

    et qu'ils étaient à tous les deux !

     

    Rangés dans le placard  

     

     Des supers moments de complicité

    qui donnent du baume au cœur.

     

     

    PS : Devez-vous à chaque commentaire, saisir de nouveau vos coordonnées ? 

     


    20 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires