• Comment peut on penser qu'un enfant, un ado,

    voire même un adulte,

    puisse être consentant face à l'inceste ?

     

     

    Pétition

     

     

     

     

    Pétition à signer ICI

     

    13 ans


    16 commentaires
  •  

    Le dernier devoir donné par le Goût,

    nous a donné l'occasion,

    aux uns et aux autres de parler de l'injustice de certaines punitions.

     

    Nous étions 4 enfants, 

    j'étais l'aînée avec respectivement,

    1 an et 6 ans d'écart avec mes sœurs, et 4 ans avec mon frère.

     

    Il n'était pas rare que nous soyons punis 

    tous les 4, pour une bêtise

    que l'un d'entre nous avait faite.

     

    Souvent, l'un en question, était mon frère,

    il ne se dénonçait jamais,

    puisqu'il n'était ni plus ni moins puni que les autres...

     

    Nous le savions, et subissions.

     

    Une fois, alors que nous voulions regarder

    "la piste aux étoiles",

    mon père a dit que c'était possible 

    si je faisais avec lui des exercices de calcul,

    (je venais de sauter une classe (CE2),

    et il me manquait quelques acquis).

     

    J'ai accepté, surtout pour ne pas

    que toute la fratrie soit privée de cette émission.

     

    Au bilan, mes sœurs et mon frère ont pu regarder,

    mais moi pendant ce temps là j'ai du bosser,

    et n'ai pu voir que les dernières minutes.

     

    Je me souviens que de surcroît 

    ma mère m'a grondée pour avoir accepté le deal !

     

    Réciter nos leçons était un vrai calvaire,

    cela prenait des heures,

    avec en supplément des mots à épeler,

    des coups (évoqués dans mes commentaires)

    des lignes à copier,

    après que ma mère nous ait passé de l'arnica.

    Parfois à 23h nous y étions encore.

     

    Alors en 6ème

    (j'avais entre 10 et 11 ans, puisque j'avais 1 an d'avance)

    j'ai décidé de ne plus aller réciter mes leçons !

    Mon père nous a tous privés de télévision à partir de ce moment là,

    mais je n'ai pas cédé.

     

    Voilà d'où est partie mon aversion pour l'injustice,

    et ma détermination dans certaines circonstances. 

     

     


    10 commentaires
  •  

    Un titre dans les actualités, a attiré mon attention :

    Une campagne de sensibilisation contre les violences verbales des parents envers les enfants

     

    Avec mon père , nous avons subi beaucoup de violence,

    je dis souvent  que nous avons subi

    la violence psychologique, physique et sexuelle...

     

    Mais ce n'est pas de cela dont je veux vous parler.

     

      

    Cet été nous avons rencontré un jeune couple,

    Ils ont une trentaine d'années, et 3 enfants.

     

    Nous avons été extrêmement choqués par l'attitude du père !

    Cela a commencé par son impolitesse.

    Mais le pire était à venir.

     

    Il a été odieux avec ses enfants !

     

    A un moment il a dit à son fils de 7 ans :

    " Je vais te mettre dans un sac,

    ajouter des cailloux,

    et te jeter dans le lac,

    et je surveillerai jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bulles".

     

    Le petit lui a demandé : 

    " Et maman, elle fera quoi"

     

    Le père a répondu :

    "Elle jettera des bouquets de fleurs dans l'eau".

     

     

    Nous sommes restés sans voix et profondément mal à l'aise !!!

    Que dire, que faire ?

    Je connais très bien la maman,

    c'est la nièce de ma meilleure amie.

    Elle est aussi amie avec mon fils aîné, 

    ils se sont connus alors qu'ils avaient 4 ou 5 ans.

     

    Lorsque j'ai raconté la scène à mon fils et à sa compagne,

    eux qui envisageaient de passer les voir,

    sur le chemin de retour de Vendée,

    ont décidé, sur le champ, de ne pas le faire.

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

    L'affaire, récente, du directeur d'école soupçonné de viols sur ses élèves,

    me  ramène à un passé douloureux !

    Comment peut on faire cela à des enfants ?

    Comment faire pour que cela n'arrive plus ?

     

     

    L'Aigle Noir

     

    Barbara en a fait une chanson.

     

    "Une interprétation psychanalytique de la chanson a été proposée par Philippe Grimbert1,2.

    Selon cette interprétation, la chanson décrit un rêve de Barbara, rêve dans lequel elle dort au bord d'un lac, jusqu'à ce qu'un aigle noir fasse irruption dans le ciel, troublant son sommeil.

    Barbara reconnaît cet aigle comme un personnage émergeant de ses souvenirs d'enfance, sans dire à l'auditeur de la chanson quel est ce personnage.

    Barbara aura à supporter le comportement incestueux de son père pendant son enfance.

    À l'âge de dix ans et demi, à Tarbes, son père abuse d'elle.

    Sa jeunesse bascule soudain « dans l'horreur » d'où personne, pas même sa mère, ne tentera de la sauver.

    Il recommence plusieurs fois, elle multiplie les fugues, en vain.

    Un jour, en Bretagne, n'en pouvant plus, elle se précipite à la gendarmerie, où son père vient la chercher et laisse entendre qu'elle affabule.

    L'affaire est classée.

    Elle refusera d'évoquer le drame en public, sauf dans ses Mémoires. " (wikipedia)

     


    L'Aigle Noir - Barbara par lemondedeyanis 

     

    L'Aigle Noir

     

    On ne s'en remet jamais...

    Je pense que si j'étais à la place des parents, 

    il faudrait me retenir pour ne pas être violente !!!

    Cela doit être tellement douloureux pour eux, 

    comme pour leurs enfants...

     

    L'Aigle Noir

     

    J'ai choisi de publier cet article, aujourd'hui 11 avril 2015,

    car cela fait 19 ans, aujourd'hui, que mon père est décédé,

    et que ma mère nie toujours notre souffrance,

    à mes sœurs, mon frère, et moi...

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique