•  

    Ce dimanche, mes deux fils m'ont 

    chacun envoyé un message pour

    me souhaiter la fête des mères.

     

    Mon fils aîné était chez la maman de ses enfants.

    Mon second était en LAN (jeux vidéo)

    depuis le mardi avec 5 amis

    ( parmi eux six, quatre sont amis depuis la maternelle).

    Ils font des LAN depuis leur adolescence,

    je me souviens avoir transporté l'ordinateur de mon fils,

    de nombreuses fois pour ces longs we, où ils dormaient peu.

     

    Depuis quelques années, le jour de la fête des mères,

    je reçois un bouquet de fleurs.

    Cette année, rien, pas grave.

     

    Et puis mardi soir, je reçois un message

    de mon second fils,

    il fallait que je valide une livraison interflora,

    mes fils avaient du se planter dans les infos,

    et je n'avais pas reçu cette demande de validation.

     

    Je valide donc cette livraison pour le mercredi matin.

    La matinée se passe, et je ne vois rien venir.

    Je consulte donc régulièrement le site,

    qui dit que la commande va être remise à un fleuriste.

    Puis vers 11h30, il est inscrit que la commande a été annulée.

    Je contacte mon fils qui me dit qu'ils ne peuvent me livrer dans ma commune,

    compte tenu du type de livraison choisi, et qu'il règle le problème !

     

    Je m'attends donc à avoir une livraison l'après-midi = rien.

    Le lendemain en début d'après-midi,

    je lui demande si il a été remboursé de sa commande,

    il me répond dans l'affirmative,

    et me demande si je suis disponible pour une livraison 

    dans l'après-midi, je lui dis que je ne bouge pas.

     

    Vers 17h, on sonne au portail,

    je dis à Zhom,

    ah c'est le livreur pour les fleurs.

     

    Et là, grande surprise c'est mon fils qui est là,

    avec un énorme fuchsia  ! 

     

     

     

    Dans la maison à la réception 

     

    Dans le jardin à l'ombre.

     

    Quel bonheur d'avoir eu sa visite !

    merci à inter Flora d'avoir loupé cette livraison !

     


    15 commentaires
  •  

    Il y a un peu plus d'un mois,

    cet article, intitulé : Champagne, chez Ambre

    m'a rappelé ce qui s'était passé à la fin de mes chimios.

     

    Nous étions tellement contents, Zhom et moi,

    que cette partie du traitement soit terminée,

    que nous avons ouvert une bouteille de champagne,

    que nous avons bue à deux.

     

    Champagne !

     

    Sur ces entrefaites, arrive mon fils aîné,

    tout perturbé !

     

    Il venait de ramener sa belle mère du moment,

    (en passe de ne plus l'être)

    (oui mon ex mari a multiplié les conquêtes, depuis mon départ)

    sur sa petite moto.

     

    Elle était arrivée en stop 

    chez mon fils et son père.

    Alcoolique, elle était bien éméchée,

    et voulait voir mon ex qui n'était pas là.

    Pour s'en débarrasser, mon fils n'avait eu d'autre choix,

    que de la faire monter sur sa moto,

    et de faire avec elle les 15 kilomètres qui la séparait

    de son domicile.

     

    Tout le long, il avait eu peur qu'elle  tombe,

    compte tenu de son état !

     

     

    Nous lui avons fait ranger sa moto dans notre garage,

    l'avons fait manger,

    puis vers 21h30 sommes partis 

    pour le ramener en voiture chez lui.

     

    A peine étions nous sortis de la ville,

    que surprise :

    les flics !

    Ils nous ont arrêtés, et demandé mes papiers

    (je conduisais)

    Zhom qui était derrière calculait,

    ce que j'avais bu, et mangé au cas où

    on me demanderait de souffler.

     

     

    Moi, foulard sur la tête,

    je me disais :

    si on me demande de souffler,

    j'enlève mon foulard,

    et j'explique la situation !

     

    Mais ouf, ils se sont contentés des papiers,

    mais vraiment je n'en menait pas large !

    Cela aurait été vraiment un manque de chance,

    que je doive souffler !

     

    Peut être que mon foulard sur la tête

    les a dissuadés,

    car à cette heure là, à mon avis 

    ils ne pouvaient faire que des contrôles d'alcoolémie !

     


    8 commentaires
  •  

    Nous avons donc eu ma puce durant deux jours.

    Dans la voiture, elle a été assez silencieuse.

    Et à table, le soir,

    elle m'a dit :

    "Tu sais Mamie que papa et maman se sont séparés ?

    "Oui"

    "Mais c'est personnel, je n'en parle qu'avec papa et maman".

     

    En fait à sa maman, elle a dit qu'elle ne trouvait pas les mots,

    et son papa m'a dit qu'elle était pudique sur le sujet... 

     

    Je n'ai donc pas parlé de cette séparation.

     

    Elle a fait deux grasses matinées,

    cela lui a fait du bien.

     

    Nous avons eu le droit au slime

     

     

    Loupé d'ailleurs

     

     

    Du coloriage relaxation

     

    C'est personnel

     

    De retour chez sa maman,

    elle m'a fait une vidéo dans laquelle elle me remerciait,

    et me disait qu'elle voulait venir plus souvent.

     

    Merci à vous tous pour vos commentaires de soutien,

    sur mon article précédent. 

    Certains, dans la vraie vie,

    banalisent en énonçant les pourcentages des couples séparés !

    Savoir que sa famille entre dans ce type de pourcentage

    n'est pas réconfortant. 

     

    Fleur du jardin


    5 commentaires
  •  

    Vendredi dernier nous avons vu certains 

    des petits-enfants de Zhom.

     

    Tout d'abord celui que nous avions surnommé

    Bébé Hélicoptère,

    lors de sa naissance, il y a 10 ans,

    est venu le matin, pour aller faire du karting,

    avec son papy.

     

     

    Il est revenu enchanté,

    et a demandé quand il pourrait y retourner.

     

    Puis en fin d'après midi,

    sont venus nous rejoindre,

    sa sœur aînée et son petit frère,

    accompagnés de leur mamie (l'ex de Zhom).

     

    Le petit a arsouillé son frère, 

    qui est rentré s'isoler dans la maison,

    pendant que nous goûtions dehors.

    Il était prévu que nous restions dehors,

    car le Covid s'était invité le we précédent pour leur père.

     

    Et là, la sœur aînée, qui aura 12 ans en juillet,

    et qui est en 5ème (elle est en avance)

    s'est mise à nous expliquer qu'elle ne faisait confiance à personne.

    Même pas à la famille...

     

    Donc au collège, pour savoir si une "copine"

    est digne de confiance, elle lui tend un piège.

    Elle lui raconte un bobard, et à elle seule.

    Et si durant les jours qui suivent,

    le bobard est connu par d'autres élèves,

    elle coince la "copine" en question,

    en lui expliquant pourquoi elle a perdu sa confiance.

     

     Elle ne se laissera pas embobiner facilement,

    cette petite, enfin petite, elle a tout d'une ado !

     

    Cet après-midi, nous aurons ma puce pour quelques jours,

    elle vit des moments très difficiles,

    et a demandé à sa maman si elle pouvait venir nous voir.

    J'espère qu'elle ne sera pas trop perturbée,

    et il va me falloir mettre ma tristesse de côté.

    Les parents, se sont "séparés" la semaine dernière,

    ma belle fille a trouvé un appartement 

    la semaine précédente, 

    et hop en huit jours tout était plié.

    Les voyant très peu à cause du Covid,

    et mon fils s'épanchant peu, voire pas du tout,

    je n'avais rien vu venir !

     

    Stratège


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique