•  

    Comme je l'avais annoncé, à la fin du dernier devoir du Goût,

    lundi je suis allée garder mes petits.

     

    Ma puce m'a sauté dans le bras, et m'a dit:

    "Mamie depuis le confinement je lis beaucoup mieux".

    Mon poussin m'a demandé si j'avais apporté un jouet...

     

    La journée s'est merveilleusement bien passée,

    d'autant qu'il faisait beau.

    Ils ont beaucoup joué avec le nouveau petit chien :

    Rox

     

     

    Lorsque est  venue l'heure de repartir,

    ma puce a insisté lourdement pour que je reste pour le dîner,

    je lui ai expliqué que sa maman rentrant de sa journée de travail

    voulait peut-être être tranquille,

    mais elle était implorante.

    Je lui ai dit qu'elle viendrait à la maison, bientôt,

    et que l'on se verrait plus.

    Mon fils a "sauté" sur l'occasion pour me dire :

    "mais tu peux l'emmener maintenant si tu veux".

     

    Explosion de joie de ma puce,

    et larmes de mon poussin qui voulait venir aussi...

     

    Nous avons convenu avec mon fils qu'il m'amènerait 

    mon poussin le lendemain, et repartirai avec ma puce.

     

    Bien entendu, le lendemain soir ma puce voulait rester,

    mais nous n'avons pas cédé.

    Quant à mon poussin, lorsqu'il a vu la nuit tomber,

    il voulait dormir chez maman.

    Avec beaucoup de patience, j'ai réussi à l'en dissuader,

    mais il a tout essayé, faire venir son père, sa mamily,

    son papily, nous a dit que nous avions des voitures,

    et pouvions le ramener...

     

    Il a fini par s'endormir dans mes bras.

     

    Heureusement que j'avais mis tout un tas de couettes

    à côté du lit, car bien entendu il est tombé.

    Il a dormi un long moment sur les couettes,

    puis s'est rendu compte qu'il n'était plus sur le lit.

     

    Il devait être environ 6h du matin,

    il a vu qu'il faisait jour et voulait se lever. 

    J'ai dû insister pour le faire remonter dans le lit,

    il m'a dit :

    "mon ventre, il mange quand je dors" !

    Il a dû entendre quelqu'un dire :

    qui dort, dîne... 

     

    Il s'est rendormi jusqu'à 7h45,

    puis lorsqu'il est descendu du lit, m'a dit

    "mes jambes, elles veulent pas me porter,

    j'ai trop dormi"

     

    Le soir il a été convenu que je l'emmènerai

    là où travaille son autre mamie.

    Lorsque nous sommes montés dans la voiture,

    il m'a dit :

    "tu vas me laisser tout seul,

    jusqu'à ce que Mamily  arrive,

    à cause de la maladie ?"

     

    Résultat du stress occasionné

    par un retour à l'école avec des mesures drastiques !

     

    Après trois mois sans les voir,

    je me suis bien rattrapée !

     

    Maintenant je me repose 

    avant de nouvelles aventures. 

     

               Prolongations   Prolongations

     

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    Devoir du Goût N°43

     

      

    SUJET

     

    J’aime Hopper et son génie de l’étrangeté de la banalité.
    « Hotel Room » me le démontre et me pose la question :
    Que fait-elle donc, si peu vêtue, assise l’air si peu intéressé par son livre ?
    J’entrevois plusieurs cas.
    Et vous ?
    Qu’en aurez-vous dit lundi ?

     

     

    Ouf, cela fait du bien de se mettre

    enfin à l'aise, après ce voyage qui aura été bien long.

     

    Il y a un mois, j'avais réservé un vol,

      pour aller rejoindre mon petit ami, en Grèce.

    Seulement, au dernier moment sa permission a été annulée,

    j'y ai laissé 30% du prix du billet.

     

    Aussi, cette fois ci, j'ai attendu qu'il me dise qu'il était libre,

    pour me précipiter à l'agence de voyage

    et réserver une place dans un avion.

     

    Toutefois, j'ai pu avoir cette place tellement rapidement,

    que je n'ai pu le prévenir  avant de partir.

    Mais je pensais que durant le temps du trajet,

    il aurait eu le temps de téléphoner à la maison.

     

    J'ai pris le bus jusqu'à Nantes,

    puis l'avion jusqu'à Athènes.

    Arrivée à l'aéroport, avec les quelques drachmes 

    que j'avais en poche, j'ai appelé ma famille,

    aucune nouvelle de mon ami...

     

    Je n'avais plus qu'à attendre,

    qu'il appelle mes parents,

    puis qu'il prenne le bus pour venir de Kavala, 650 km.

     

     

    Alors, je me suis allongée sur plusieurs sièges,

    et j'ai dormi, lu, dormi.

     

    Au bout de plusieurs heures, il est enfin arrivé,

    j'ai été contente de le voir !

    Nous avons pris le bus pour aller à Kavala chez son frère.

     

    Telle que vous me voyez

     je l'attends de nouveau, il est allé acheter à manger.

     

    Vous comprenez pourquoi je suis si peu attentive 

    au livre que je tente de lire,

    ma tête bourdonne après ce très long voyage,

    je n'arrive pas à me concentrer !

     

    Aujourd'hui, je garde mes petits (pas vus depuis 3 mois),

    à demain .

      


    20 commentaires
  •  

    Pour sourire !

     

     

     

    Quelques vérités dites avec humour tongue

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Ce dimanche 7 juin, nous avons inauguré

    la réouverture des restaurants.

     

    Nous sommes allés dans le restaurant dans lequel avait eu lieu,

    il y a presque un an (1er juin 2019),

     un repas surprise pour mes 60 ans (11 mois après la date réelle).

    C'était donc pour ainsi dire l'anniversaire de cette surprise.

     

    Pas de chance, alors qu'il y a une superbe terrasse au bord de l'eau

     

     

    le temps ne se prêtait pas du tout à manger dehors.

     

    Nous avons passé un super moment.

    Le patron plein d'humour nous a presque fait un spectacle.

    Je le soupçonne d'avoir placé dans le petit coin où nous étions,

    principalement des gens qu'il connaissait bien.

     

    Du coup, comme il a accueilli tous les clients,

    il a mis un certain temps avant de nous servir.

     

    Mais sa bonne humeur a fait passer cette attente !

    A un moment, il nous a demandé à tous si nous avions de l'argent,

    en nous précisant que si nous en avions,

    il allumait, sinon nous resterions dans la pénombre.

     

    Aux personnes derrière nous qui réclamaient du pain,

    il a dit "ah bon, vous ne l'avez pas apporté de chez vous."

     

    Un vrai spectacle à lui tout seul !

    Bonne nourriture, sourires des convives,

    un très bon moment.

     

    Au retour, un message sur mon portable,

    et un carton dans ma boîte aux lettres,

    on avait tenté de me livrer des fleurs...

     

    Lundi matin, Zhom est allé me récupérer ce bouquet

     

     

    Cadeau de mes deux fils, pour une fois le petit mot était signé des deux.

    Les autres années il y avait seulement :

    Bonne fête maman,

    ce qui fait que je m'interrogeais toujours : 

    lequel des deux me l'avait offert ? tongue

     

     


    14 commentaires