• Octobre Rose

    Devoir du GOÛT N° 11

     

     

     

    SUJET 

     

    Ce serait bien que ces mots, par lesquels vous commencerez votre devoir, vous inspirent :

    « Sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles… »

    Et vous le terminerez par cette phrase de Patrick, non, pas « Patriiiick ! », l’autre, Modiano :


    « Encore aujourd’hui, il m’arrive d’entendre, le soir, une voix qui m’appelle par mon prénom, dans la rue. »


    Entre les deux, vous contez sans compter…
    À lundi.


    Et n’oubliez pas, quand vous passerez lundi pour lire mon devoir, d’annoncer aux foules avides de vous lire, que vous avez-vous aussi, raconté une chouette histoire.

     

     Sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles,

    repose Ophélie, symbole de toutes ces femmes

    qui n'ont pas guéri du cancer du sein.

    Pourtant, du courage, elles en avaient,

    le moral elles l'avaient !

    Elles ont tout bien fait comme on leur a dit :

    du sport, mangé sain, suivi à la lettre leur traitement...

    Mais non, leur cancer à elles, ne s'est pas bien soigné !

    En ce mois d'octobre rose,

    il faut le savoir,

    le cancer du sein n'est pas rose ! 

    Douze mille décès par an !

    Elles s'appelaient Paméla (45ans), Hélène (46 ans)

    Loïs (31 ans)...

     Encore aujourd’hui, il m’arrive d’entendre, le soir,

    une voix qui les appelle par leur prénom, dans la rue.

     

     

    Octobre Rose

     

     

    « Fratrie dans les dunesLecture »

  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Octobre à 09:07
    le-gout-des-autres

    Un abord du "devoir" auquel tu as eu le mérite de penser.
    Tu en es sortie pour penser à celle qui n'ont pas pu s'en sortir.
    Je n'ai pas dit "la chance de s'en sortir" parce que la vraie chance, c'est de ne pas avoir de cancer du sein (et pas que du sein...).

     

    2
    Lundi 7 Octobre à 09:22
    Adrienne

    beau et touchant, merci Fabie.

    3
    Veronica
    Lundi 7 Octobre à 09:29
    Émouvant fabie...
    Gros bisous
    4
    Lundi 7 Octobre à 09:48

     Quelle bonne idée d'avoir parlé de ce sujet en saisissant la consigne du devoir du lundi.
    Ce texte m'a beaucoup touché. Dans mon entourage, Susanne et Claudine luttent.

    5
    Lundi 7 Octobre à 10:04

    Bonjour Fabie,

    qui ne connaît pas une femme qui a eu ce cancer? Moi même dans ma famille trois, ma mère, sa soeur, ma cousine; toutes les trois en ont guéri.

    Toutes n'ont pas cette chance. Merci de le rappeler, de nous rappeler à quel point la vie est précieuse et fragile.

    Belle journée à toi Fabie

    6
    Lundi 7 Octobre à 10:08

    C'est un texte qui fait écho dans ma mémoire...

    7
    delia
    Lundi 7 Octobre à 10:15

    C'est vraiment un bel hommage à toutes et à tous qui luttent contre cette saloperie dont personne ne sait s'il en sera épargné.

    8
    Lundi 7 Octobre à 10:18

    Merci Fabie, comme dit le Goût, la chance c'est de ne pas avoir de cancer du tout, octobre rose est nécessaire .

    9
    Eve
    Lundi 7 Octobre à 11:06

    larmes , sanglots ,
    n'y  ferons  rien,
    la  vie  est  cruelle
    la mort pire,
    solitude
    gros bisous  Fabie 

     

    10
    julie
    Lundi 7 Octobre à 12:43

    Merci Fabie d'avoir fait d'une pierre deux coups, faire ton devoir et avoir rendu hommage en ce mois rose à toutes ces femmes qu'on a connues, qu'on a aimées, qui luttent encore contre cette saloperie...Hier, nous avons bu le champagne avec la belle-mère de ma fille qui a aussi connu ça, comme moi, comme toi...Tu aurais pu mettre encore tant de prénoms de copines. Je ne cite pas leurs noms, elles sont trop nombreuses mais je ne les ai jamais oubliées...Bises

    11
    Lundi 7 Octobre à 18:49
    Gwen

    Notre Nadia qui avait survécu au cancer des deux seins et une récidive, a été incinérée vendredi dernier. C'est son coeur qui a lâché et nous sommes si tristes !

    12
    Lundi 7 Octobre à 20:30

    oui! Il faut penser aux autres.... confrontés à ce maudit fléau et leur souhaiter du courage pour le combattre....et gagner

    13
    Mercredi 9 Octobre à 07:29

    Coucou ma Fabidouce, je n'ai pas pu passer hier. Ton texte est très émouvant, c'est beau de ta part d'avoir pensé à ces personnes qui luttent, lutte qui fut aussi la tienne.

    Ma belle soeur fut touchée il y a une dizaine d'années, une amie aussi, on lui a carrément enlevé les deux seins à douze ans d'intervalle.

    Bien sûr il faut garder espoir et lutter mais parfois cette lutte est trop inégale.

    Je t'embrasse très fort.

    14
    Nadine beneteau
    Jeudi 24 Octobre à 19:21
    C est le jour où j ai su que je devais me faire opérer d une valve aortique que j ai appris que ma Loïs d à peine 29 ans souffrait d un cancer du sein, depuis je suis toujours là mon fils s est marié ma maman est morte et ma fille aussi.en 3 ans tout à éclaté.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :