•  

    Devoir du Goût N°43

     

      

    SUJET

     

    J’aime Hopper et son génie de l’étrangeté de la banalité.
    « Hotel Room » me le démontre et me pose la question :
    Que fait-elle donc, si peu vêtue, assise l’air si peu intéressé par son livre ?
    J’entrevois plusieurs cas.
    Et vous ?
    Qu’en aurez-vous dit lundi ?

     

     

    Ouf, cela fait du bien de se mettre

    enfin à l'aise, après ce voyage qui aura été bien long.

     

    Il y a un mois, j'avais réservé un vol,

      pour aller rejoindre mon petit ami, en Grèce.

    Seulement, au dernier moment sa permission a été annulée,

    j'y ai laissé 30% du prix du billet.

     

    Aussi, cette fois ci, j'ai attendu qu'il me dise qu'il était libre,

    pour me précipiter à l'agence de voyage

    et réserver une place dans un avion.

     

    Toutefois, j'ai pu avoir cette place tellement rapidement,

    que je n'ai pu le prévenir  avant de partir.

    Mais je pensais que durant le temps du trajet,

    il aurait eu le temps de téléphoner à la maison.

     

    J'ai pris le bus jusqu'à Nantes,

    puis l'avion jusqu'à Athènes.

    Arrivée à l'aéroport, avec les quelques drachmes 

    que j'avais en poche, j'ai appelé ma famille,

    aucune nouvelle de mon ami...

     

    Je n'avais plus qu'à attendre,

    qu'il appelle mes parents,

    puis qu'il prenne le bus pour venir de Kavala, 650 km.

     

     

    Alors, je me suis allongée sur plusieurs sièges,

    et j'ai dormi, lu, dormi.

     

    Au bout de plusieurs heures, il est enfin arrivé,

    j'ai été contente de le voir !

    Nous avons pris le bus pour aller à Kavala chez son frère.

     

    Telle que vous me voyez

     je l'attends de nouveau, il est allé acheter à manger.

     

    Vous comprenez pourquoi je suis si peu attentive 

    au livre que je tente de lire,

    ma tête bourdonne après ce très long voyage,

    je n'arrive pas à me concentrer !

     

    Aujourd'hui, je garde mes petits (pas vus depuis 3 mois),

    à demain .

      


    20 commentaires
  • Devoir du Goût N°42 

     

     

     

    SUJET

     

    Qui est-elle ?
    Existe-t-elle ?
    Que fait elle là ?
    À vous de le dire lundi…

     

     

     

    Elle attend que le monde change,

    Elle pensait qu'après cette pandémie,

    les êtres humains seraient plus sages !


    Elle attend que changent les temps

    Malheureusement,

    si il est probable que les temps changent,

     cela risque d'être pour un retour en arrière !


    Elle attend que ce monde étrange

    Oui, cela fait quelques mois que le monde est étrange...


    Se perde et que tournent les vents

    Les vents ne semblent pas

    vouloir se tourner vers la sagesse des hommes !


    Inexorablement, elle attend

    Elle attendra longtemps,

    qu'il y ait plus de justice,

    que l'argent ne soit plus le maître du monde,

    que les déchets ne soient plus abandonnés dans notre belle nature,

    que changent les gens !

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Devoir du Goût N°41

     

     

    SUJET

     

    Je suis sûr que comme vous le soupçonnez à regarder cette toile de Sir John Lavery,

    le plus grand danger du golf reste le coup de « put »…


    Vous direz lundi ce que vous pensez de la partie qui se joue sur cette toile…

     

     

     

    Ce tableau me fait penser au golf d'Etretat,

    golf où j'ai failli aller manger, en 2015, lorsque je suis allée 

    à l'anniversaire de ma très chère marraine.

     

     

    Sa nièce, qui me recevait, a un mari qui joue beaucoup au golf.

    On imagine souvent, (enfin, moi) que les joueurs de golf sont des snobs.

    Ce n'est pas du tout son cas, il est très "nature" !

     

    Le repas ne s'est pas fait, le restaurant était fermé ce jour là.

     

    Tout cela me ramène à ma super marraine,

    dont je vous ai parlé plusieurs fois.

     

    Depuis son décès en janvier 2018,

    elle veille sur moi,

    grâce au tableau que m'a gentiment donné sa nièce.

     

     

     

    Elle est au dessus de moi, lorsque je suis à l'ordinateur,

    et souvent je la regarde,

    elle qui a été si dynamique et a tant fait pour les autres.

     

    Je me souviens de nos appels téléphoniques,

    toujours pleins d'humour,

    jusqu'en 2013, où il y a eu un grand virage,

    elle ne savait plus qui l'appelait,

    m'entendait mal,

    puis elle a été placée en Ehpad, 

    et cela a été la descente...

     

    Voilà, comment de fil en aiguille,

    ce tableau proposé par le Goût,

    m'a amené à ma marraine,

    moi qui ne sais jouer qu'au golf miniature.

     

     

     


    11 commentaires
  • Devoir du Goût N° 40 

     

     SUJET

     

    Mais que diable peut-il bien lui raconter ?
    Où veut-il en venir.
    Qu’attend-elle ?
    Que pense-t-elle de sa ballade ?
    À l’instant je n’en sais rien.

    Grâce à vous j’espère en savoir plus lundi sur ce que vous inspire cette toile d'Aldo Balding.

     

     

     

    Je les ai retrouvés !

    Il a tombé la veste,

    elle a détaché ses cheveux.

    Le temps n'est plus à la conversation.

    Il semble que l'un et l'autre aient trouvé ce qu'ils cherchaient,

    ils sont devenus inséparables.

     

     

     

     

    Petit détournement wink2, je n'étais pas très inspirée pour imaginer une discussion.

     

     


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique