• L'infirmière infernale

     

     

    Je vous en ai déjà parlé à demi-mot

    lorsque Zhom a commencé ses soins.

     

    Je vais devoir résumer, sinon il faudrait

    plusieurs articles pour raconter

    l'étendue de "ses capacités"...

     

    Tout d'abord, elle est arrivée un matin à 9h,

    alors qu'elle nous avait été annoncée entre 7h et 7h30

    pour une prise de sang à jeun pour un diabétique,

    donc lorsqu'elle est arrivée Zhom était parti au laboratoire

    à 15 kilomètres de chez nous.

     

     

    Ensuite, elle est venue plusieurs fois pour rien,

    en effet Zhom avait rendez-vous ces jours là

    à l'hôpital, et là bas on lui refaisait ses pansements.

    Une des fois, elle nous a même dit :

    "Il vaut mieux venir pour rien, que d'oublier de venir".

    Bon, ils semblent surbookés, raison de plus pour ne pas venir pour rien...

     

     

    Durant la première semaine, il n'y avait qu'un pied de touché,

    puis suite au premier rendez vous à l'hôpital,

    ils se sont aperçu qu'au deuxième pied,

    il y avait un durillon pas sympa.

    Ils l'ont donc incisé pour analyser le liquide qui s'écoulait.

    Bien leur en a fait, car il y avait les mêmes germes qu'à l'autre pied.

     

    Lorsqu'elle a eu deux pansements à faire, elle a dit :

    " Je ne comprends pas pourquoi ils ont ouvert, moi je ne l'aurais pas fait !"

     

     

    A chaque fois que Zhom allait à l'hôpital,

    ils lui grattaient les plaies pour ne pas qu'elles se referment

    trop vite, car le risque est que cela cicatrise en superficie,

    mais que l'infection continue à l'intérieur,

    ce qui occasionne souvent l'amputation.

     

    A son retour, elle s'étonnait de retrouver les plaies

    réouvertes, alors qu'elles cicatrisaient tellement bien...

     

     

    Nous avons découvert que sur la toile,

    le seul avis qui a été donné sur son cabinet infirmier,

    émane d'elle, elle s'est octroyé 5 étoiles !

     

    En voici deux de ceux qu'elle a pu donner

    sur des commerces de la région

    Stupéfiant, non ?

     

    J'arrête là,

    je ferai une suite yes.

     

    « Deux parenthèsesQuelques fleurs »

  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Avril à 07:45

    Désespérant... comment peut-elle encore avoir du travail, est-elle seule dans le coin ?

    Non seulement incompétente dans son métier mais inintelligente au vu de ses commentaires sur les commerces.

    J'espère que pour vous deux les soins sont bénéfiques, je prendrai de vos nouvelles dans la semaine.

    Gros bisous ma Fabidouce, la bise aussi à Zhom.

     

      • Mardi 13 Avril à 08:39

         

        Ils sont trois dans ce cabinet qui est le plus proche de chez nous.

        C'est elle qui est à l'origine du cabinet.

        Un jour elle a demandé à Zhom quelle était son année de naissance,

        il lui a répondu : 56,

        elle a dit "je suis plus vieille que vous"

        puis a ajouté :" bien plus vieille".

        Nous n'avons rien dit.

        A la grille en partant, elle m'a dit

        "d'habitude lorsque je dis mon âge,

        les gens sont étonnés, et n'y croient pas".

        Sauf que nous, nous ne le lui avons pas demandé winktongue

        et elle est restée sur sa faim yes

        Je pense qu'elle a fait quelques années de trop,

        il est temps qu'elle s'arrête (fin de l'année parait-il)

        j'ai déjà eu à faire avec ce cabinet en 2013,

        elle ne m'avait pas choquée à ce point...

        Gros bisous ma douce Praline

         

    2
    Mardi 13 Avril à 09:54

    Chère Fabie

    je compatis de tout mon coeur

    ce n'est déjà pas facile de devoir faire appel à des "soignants", alors dans ces conditions ....!!!!

    NO COMMENT !!!

    Gros bisous, et COURAGE pour la suite!

      • Jeudi 15 Avril à 15:46

         

        Elle a l'habitude, je pense,

        d'infantiliser les patients,

        mais quand tu as toute ta tête,

        c'est lourd !

        Gros bisous Ambre

    3
    delia
    Mardi 13 Avril à 11:00

    Aïe ! c'est le cas de le dire.

    Ma mère a eu à souffrir de ce genre de comportement. avec les siennes. Jamais de bonne heure pour des piqures à jeun, jamais disponible et des soins vite faits, même pas bien. 

    Je les ai maudites souvent. Mais dans nos provinces isolées, pas facile de  changer de cabinet d'infirmier, de docteur ou de tout ce que vous voulez. Quand nous étions là, elles se tenaient sur leur garde et faisaient attention, mais quand il n'y avait personne, c'est ma mère qui trinquait. Mon frère s'est souvent pris la tête avec ces harpies, mais chassez le naturel il revient au galop.

    Je suis de tout coeur avec Zhom et avec toi ma Fabinou que j'embrasse bien fort en te souhaitant néanmoins une bonne journée.

      • Jeudi 15 Avril à 15:50

         

        Voilà, petite commune, pas beaucoup de choix...

        En plus comme Zhom avait encore des pansements

        lorsque j'ai commencé les miens,

        il était compliqué de changer de cabinet,

        il aurait plus manqué que les infirmiers se croisent

        à la maison...

        Cela ne m'avait pas paru si lourd en 2013,

        en même temps j'étais totalement immobilisée,

        alors l'attente ne me pesait guère.

        La belle fille de Zhom arrête le métier,

        car elle a l'impression d'agir comme un robot.

        Gros bisous ma Délia.

    4
    Mercredi 14 Avril à 10:13

    J'espère que vous allez mieux tous les deux, cette infirmière devrait prendre sa retraite avant de causer un catastrophe.

    Pas plus facile à Paris de trouver un généraliste, ça n'attire plus les jeunes médecins.

      • Jeudi 15 Avril à 15:52

         

        C'est certain en plus elle est limite 

        en ce qui concerne le secret médical...

        Zhom est remonté sur sa moto, dimanche,

        il revit.

        Pour moi, il n'y a aucune douleur,

        seulement l'inquiétude de devoir aller voir le chirurgien...

    5
    Vendredi 16 Avril à 09:02
    Adrienne

    euh... on se demanderait si elle a eu son diplôme!?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :