• Madame Marguerite

     

    En cette journée "de la femme",

    "des droits de la femme"

    il me revient "une anecdote".

    En 2002, ou 2003, je ne me souviens plus exactement,

    était programmée : Madame Marguerite,

    pièce de théâtre avec Annie Girardot, à Crest.

     

    Aimant beaucoup Annie Girardot,

    j'ai décidé de profiter de cette chance,

    de pouvoir la voir dans notre commune.

     

    Mon mari, lui, pestait lorsque je regardais ses films,

    ainsi d'ailleurs que ceux de Romy Schneider,

    pour lui, c'était à cause de femmes telles que ces actrices,

    que "les femmes" s'étaient libérées, et qu'il avait divorcé une première fois !

    J'avais tendance à ne pas le prendre au sérieux, pour rendre plus supportables

    ses réflexions plus que désobligeantes.

     

    Lorsque je suis partie pour voir la pièce, il m'a dit :

    "tu peux même rester coucher là bas, si tu veux".

     

     Notre couple allait déjà mal...

    En 2004, nous avons divorcé !

     

    Et oui, lorsqu'on est élevée dans la violence paternelle,

    il faut du temps pour cerner ce qui est acceptable ou non...

    Je suis quand même restée avec lui durant 20 ans...

     

     

    J'ai beaucoup apprécié la pièce,

    et malgré sa fatigue Annie Girardot a fait une longue séance de dédicaces.

     

     

    « Mes AmoursQuand la Grippe s'agrippe »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Mars à 20:02

    Ma pauvre Fabie, que de galères ont jalonné ta vie... Tu es enfin heureuse maintenant, tu l'as grandement mérité... Et tu as gardé la joie de vivre, ce qui est merveilleux.

    Gros bisous ma Fabidouce, passe une bonne soirée.

      • Dimanche 18 Mars à 19:04

         

        On me prêtait un "sale caractère",

        mais il s'agissait plutôt d'une force de caractère,

        pour "combattre"...

        Bisous la douce Praline.

         

    2
    Eve
    Vendredi 9 Mars à 19:58
    j'aime et j'ai aimé : Annie Girardot pour son appétit de vivre, sa gouaille et elle était libre, - Et Romy , cette chère Sissi qui optait pour de longs voyages sans mari !! Des réflexions comme tu as eu , j'en ai eu , des nuits blanches où je devais dire avec qui j'avais couché en journée , et comme je travaillais en usine , et que je faisais les branchements de 47 gazinières , je disais 47 mecs !!! et paf ça me tombait dessus . Je ne perdais jamais une occasion de l'ouvrir !! ce n'était pas raisonnable , mais je n'acceptais pas d'être écrasée par un type qui ne bossait pas !! il avait la totale ( alcool , fainéant, violent , dépensier, etc , pourquoi l'avais je épousé , heu parce que j'étais enceinte , et ça madame ça ne se fait pas chez les pauvres catholiques d'être mère célibataire !!! Tu es restée 20 ans , ça je n'aurai pas pu !!! gros bisous
      • Dimanche 18 Mars à 19:09

         

        Elles étaient libres dans leurs films,

        mais dans leur vie privée,

        pas tant que cela..

        Pas d'alcool, ni de violence physique

        avec mon ex, mais violence psychologique...

        Un ami de jeunesse, à lui,

        avait dit qu'un jour je partirais, et qu'il ne comprendrai 

        pas pourquoi...

        Depuis 15 ans, il n'a pas réussi réellement à refaire sa vie...

        20 ans durant lesquels :

        boulot, enfants, courses, devoirs, etc toute seule,

        donc pas le temps de penser...

        Bisous Eve.

         

    3
    Samedi 10 Mars à 11:18

    Tu as vécu le pire et tu es devenue forte.  J'aimais beaucoup ces deux actrices.

      • Samedi 10 Mars à 22:56
        Colette

        Deux actrices que j'ai adoré ! Et bien ma pauvre Fabie, je m'aperçois que tu as connu bien des tourments ....

        Bisous

      • Dimanche 18 Mars à 19:14

         

        Heure Bleue, oui c'est vrai même enfant,

        j'avais un fort caractère, car à 11 ans,

        en ayant marre de prendre des coups

        lorsque je récitais mes leçons,

        j'ai décidé de ne plus le faire...

        = punition générale pour la fratrie

        = plus de télé...

        Mais je m'étais déjà faite avoir au chantage,

        là je n'ai pas cédé...

        De violences physiques, 

        cela s'est transformé en violence sexuelle

        (et physique, car je ne le laissais pas faire).

        J'espère que tu vas mieux, moi je commence à tousser...

        Bises

         

      • Dimanche 18 Mars à 19:16

         

        Oui, Colette, ces actrices incarnaient la liberté

        dans leurs films,

        mais dans leur vie privée, c'était plus compliqué.

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :