• Hospitalisation pour colectomie

    Le 11 décembre 2013, je suis donc entrée à l'hôpital pour une colectomie gauche,

    suite à la sygmoïdite de fin octobre 2013.

     

    Hospitalisation pour colectomie

    1ère visite du chirurgien, dans la soirée, 1ère engueulade car j'avais les jambes croisées!

    Risque de phlébite me dit il....

    Moi, ben je n'ai pas encore été opérée...

    Lui, c'est une opération à risques, il y en aura au moins pour 4h... et vous avez 95% de risques d'avoir une phlébite !

     

    Hospitalisation pour colectomie

    2ème visite du chirurgien, le lendemain matin, 2ème engueulade, comme il s"étonnait de ce que j'avais eu un petit déjeuner presque normal, j'ai dit en souriant, j'ai bien fait de tout avaler!

    Lui, vous ne vous rendez pas compte que vous risquez d'avoir une poche, avec votre poids....

     Hospitalisation pour colectomie

    Par la suite, aucune humanité...

    Opérée le vendredi, le lundi il a voulu que je passe la journée sur le fauteuil...

    Trop fatiguée, je me suis recouchée en fin de matinée, et évidemment c'est à ce moment là qu'il est passé!

    Hospitalisation pour colectomie 

    Comme d'habitude, mes perfusions n'ont pas tenu !

    Le jeudi, donc on a tout enlevé, et il a omis de remplacer le traitement

    qui passait en perfusion, par des médicaments oraux !

    J'ai donc eu du dafalgan au bon vouloir des infirmiers...

    Et pas question d'en parler au chirurgien, car il était contre les anti douleurs...

    J'ai donc pas mal souffert....

     Hospitalisation pour colectomie

    Je suis sortie le 23 décembre, inutile de dire que je n'ai pas fait d'excès durant les fêtes...

     

    Un mois de douleurs (que du dafalgan pour soulager, mais un peu plus qu'à l'hopital quand même) !

     

    Le 30 janvier, visite chez le chirurgien !

    Ben l'année 2014 identique à l'année 2013 !!!

     

    Lorsque je lui ai dit que j'allais mieux, il m'a rétorqué qu'il y avait pire que moi...

    Que la dame qui venait de sortir avait 87 ans et qu'il l'avait opérée d'un cancer du colon...

    Hospitalisation pour colectomie 

    Ben oui, le cancer, je connais...

     

    Lui, le cancer du colon, rien à voir avec le fait d'enlever (et il me montre le sein....) !!!

     

    Bref, toujours aussi humain !!!!

     

    Sans compter, qu'il n'a pas du tout respecté le secret médical, mais ce n'est qu'après être sortie que j'ai réalisé...Et puis pas la peine de discuter avec une telle personne....

     

    Hospitalisation pour colectomie

     

     

    Lorsque je travaillais un représentant nous avait raconté une "blague" :

    Vous connaissez la différence entre Dieu et un chirurgien ?

    Dieu ne s'est jamais pris pour un chirurgien....

    J'ai mis blague entre guillemets, car tout compte fait cela n'en n'est pas une !!!

     

    Hospitalisation pour colectomie

     

     

    Le positif dans l'histoire c'est que j'ai perdu quelques kilos, et j'aimerais bien continuer dans ce sens ! Il a même voulu me rabaisser le moral, puisque j'étais contente en montant sur la balance , il a parlé du poids de ce qu'il avait enlevé...

    Sauf que moi j'avais bien comparé avec mon poids à la sortie de l'hôpital...

    Je me suis tue, pas la peine de dépenser de l'énergie à contredire ce genre de personnage !

     

    Hospitalisation pour colectomie

     

      

    Hospitalisation pour colectomie

     

     

     

    « Ma Marraine (Bis)SAINT VALENTIN »

  • Commentaires

    1
    veronica 700
    Vendredi 7 Février 2014 à 14:33

    il y a vraiment un gros manque d'humanité dans le milieu hospitalier et ça devient de plus en plus dramatique, lorsqu'ils viennent nous voir dans notre chambre on a l'impression qu'ils parlent d'une machine, ils n'écoutent même pas ce qu'on leur dit et ne tiennent pas compte de notre ressenti.

    bisous bisous fabie, j'ai bien aimé ta "blague", tant qu'on peut en rire c'est qu'on ne va pas encore trop trop mal...

    2
    Vendredi 7 Février 2014 à 15:11

    Pour avoir fréquenté hôpital et clinique, je dirai que le manque d'humanité se retrouve dans l'un comme dans l'autre!

    Il est accentué lorsque de surcroît le chef de service est imbu de sa personne, et détestable !!!

    Notre ressenti, oui ces gens là s'en fichent comme de leur première chemise !!!

    J'aurais voulu que la consultation se passe différemment, et pouvoir revoir mon jugement...

    Mais il s'est enfoncé !

    Je vais prendre peu à peu de la distance, et cela ne sera plus qu'un mauvais souvenir,

    pour le moment c'est encore bien frais dans ma mémoire!


     

     

     

    3
    Dimanche 9 Février 2014 à 17:29

    Bonjour Fabie 

    cela me révolte de lire tout ce que tu écris, il est lamentable ce docteur . . je me dis que j'ai vraiment de la chance , pas d'avoir un ptain de cancer mais de me trouver dans un hopital ou  l'humain compte terriblement , que ce soit dans n'importe quel service . . 

    ils sont tous attentifs à ce que l'on ne souffre pas . . .

    .je sais que l'on ne peut pas supprimer toutes les douleurs mais c'est tellement réconfortant d'avoir un mot gentil, de l'écoute -  

    je suis restée 18 jours dans un service autre que cancerologie, et tout a été bien , le chirurgien, les docteurs,  les internes, les infirmières les aides soignantes, je n'ai eu qu'une seule infirmière " peau de vache " mais une ! ! c'est si peu . .quand elle enlevait le pansement , elle arrachait j'ai hurlé un grand coup et je lui ai dit " plus jamais ça, vous ne me faites  plus jamais de pansement,  "  elle m'a dit quand on épile on y va d'un seul coup - je lui ai repondu vous avez fait vos études dans un institut de beauté , alors ça ne me surprend pas 

    je suis méchante tu vois  mais ton chirurgien il est horrible 

    parfois quand je sais que tu souffres comme ça , j'ai envie de t'envoyer des médicaments, ici on les a quand on souffre . . . 

    je t'embrasse Fabie 

    agathe

     

     

     

     

    4
    Mercredi 12 Février 2014 à 19:46

    Coucou fabie,

    ça fait bien longtemps, je sais mais je renoue avec le monde depuis peu.

    J'espère que tu as bien récupéré de cette intervention. Que dire de ce médecin........je dirais "c'est un chir" et ça évoque tout de suite le comportement, la personnalité.

    Ah la déshumanisation à l'hôpital! C'est pénible, ça va de mal en pis et les patients au milieu en souffrent.

    Bisous

    5
    Vendredi 14 Février 2014 à 10:31

    Ma douce Agathe, ne t'inquiètes pas, je ne souffre plus!

    Le transit n'est pas au top, mais c'est normal, son cheminement a été passablement chamboulé....

    J'avais simplement besoin d'évacuer ma "colère" face à ce chirurgien inhumain !!!

     

    Libellule, contente de te relire enfin...

    Je vais aller te mettre un petit mot sur ton Blog

    car je me sens très concernée par la procrastination....

     

     

     

     

    6
    DMichèle
    Lundi 17 Février 2014 à 17:59

    Les humeurs de ses Messieurs (ou Dames) , leur manque de compassion et d'empathie: il faut que ça cesse....Maltraitance sur personne vulnérable.... voilà mon avis:

     il nous faut réagir et ne RIEN laisser passer....

    7
    Lundi 17 Février 2014 à 18:27

    Et oui, ne rien laisser passer, mais pour cela il faut de l'ENERGIE 

    Tu es bien inscrite à la news 

    8
    titilutin
    Mercredi 28 Février 2018 à 14:50
    kikou ma tite soeurette Fabie merci pour avoir pu te lire en mettant ton lien sur les +Essentielles, puisque j'essaie de me mettre à jour de temps en temps, et ce que tu viens d'écrire concernant ce C - N de docteur ou DIEU (enfin ils se prennent pour lui hélas), donc cela a été mon cas il y a plus de 10 ans, hopital en urgence OCCLUSION INTESTINALE SUR BRIDE, bien sûr opération dans la foulée un dimanche, bref, maintenant j'ai deux raies de fesses devant verticales qui commencent au nombril jusqu'à l'ouverture autre! j'ai souffert le martyr, et ce c-n de chirurgien était contre les anti-douleurs aussi! mon zhom étant dans le milieu à fait un scandale a écrit, a ki de droit, mais dans les 15 mn j'avais des anti-douleurs, jusqu'à ce que je sorte! mais maintenant, cela doit faire un trou énorme dans la caisse de la s.sociale, hein? il n'y a plus d'humanité, trop de tout koi merci en tout cas d'avoir pu connaître encore un tit bout de ton parcours autre que le cancer du sein? gros bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :