• "Mes Trois Grands-Mères"

    Le Devoir de Lakevio

     

    Tableau de René Snyman

    Voici le tableau à trois personnages.

    Vous devez entrer dans les pensées de chacune d'elles et nous les faire connaître, évidemment !

    Madame Irma sera là... lundi !

     

     

    Vendredi, lorsque j'ai vu le sujet,

    j'avoue que j'étais certaine que je ne  participerais pas.

    Et puis, aujourd'hui, dimanche 9 septembre,

    jour où je rédige cet article,

    cela aurait été l'anniversaire de ma marraine,

    alors ce tableau m'a fait penser à elle.

     

    Elles étaient 3 sœurs,

    (et trois frères)

    aujourd'hui il n'en reste qu'une.

     

    Sur ce tableau, on pourrait imaginer qu'elles parlent

    de la fin de la guerre.

     

    Guerre durant laquelle des allemands s'étaient installés chez elles.

    Les portes ne devaient pas être fermées à clé,

    et comme elles disent, elles obéissaient,

    de peur des représailles.

    Cela les inquiétait, et encore plus leurs parents,

    car la chambre de leurs filles était à côté de l'escalier emprunté 

    par les allemands pour aller dormir.

     

    Mais finalement, ces allemands là n'étaient pas désagréables,

    racontent elles, c'étaient des pères de familles, très polis.

    Elles ont plus eu peur, à la libération, des américains,

    qui couraient lourdement après les filles.

     

     

    Elles parlent peut être, aussi, des Pastourelles,

    que l'aînée d'entre elles a créé lorsqu'elle avait 20 ans.

     

    Article du "Mes Trois Grands-Mères" 

     

    "Sport et enseignement Les Pastourelles, c’est d’abord une affaire de famille.

    En 1942, pendant la guerre, le curé du village ( Goderville) incite les bonnes volontés

    à proposer des activités aux jeunes.

    Madeleine Bréant, devenue Lemonnier, se lance.

    Ses sœurs Geneviève ( dite Ginette) et Marguerite-Marie (dite Mamie) la suivent.

    C’est Mamie qui prendra vite les rênes de la petite association de 35..."

     

    Mamie (ma marraine) en a tenu les rênes jusqu'à ses 85 ans.

     

    Les voici toutes les 3 en 2012.

     

     

    Une des petites filles de Manou,

    a fait un film intitulé :

    "Mes trois grands-mères" 

     

    Elle explique que lorsqu'elle était petite,

    les sœurs étaient tellement proches,

    qu'elle les considérait toutes les trois comme ses grands-mères.

     

    Il s'agit d'un film, d'une heure,  très émouvant,

    où les trois sœurs racontent leurs souvenirs,

    au gré des albums photos 

    qu'elles feuillettent,

    et des questions posées par 

    "leur petite fille".

     

     

    J'ai un peu détourné le sujet...

      Cela m'a permis de parler

    de ma marraine si chère à mon cœur,

    et de ses sœurs qui m'ont toujours très bien accueillie

    lorsque j'allais en Normandie. 

     

    "Mes Trois Grands-Mères"

     

    « Ritournelle des saisonsInfirmière au Réveil »

  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Septembre à 09:14
    tanette2

    Détourné le sujet, mais l'histoire de ces trois soeurs est intéressante. Moi j'ai pris un joker cette semaine...Mme Irma ne s'est pas manifestée... Bonne semaine.

      • Mardi 11 Septembre à 11:34

         

        J'ai failli en prendre un aussi yes

        Bonne semaine à toi aussi.

    2
    Lundi 10 Septembre à 09:55
    heure-bleue

    J'adore que tu détournes le sujet, tu peux être fière.

      • Mardi 11 Septembre à 11:35

         

        Ma marraine était un vrai personnage,

        j'en suis fière yes

    3
    Lundi 10 Septembre à 10:02

    détourné..... si peu finalement ! J'aime beaucoup! Vraiment  !  En plus, c'est vrai  ! :)

      • Mardi 11 Septembre à 11:36

         

        Oui, en plus c'est réel,

        grâce au film j'ai appris pas mal de choses

        sur cette grande fratrie !

    4
    Lundi 10 Septembre à 10:16
    Praline

    Pas grave que tu aies quelque peu détourné le sujet, pas tant que ça finalement ; et cela t'a permis de nous faire connaître les trois soeurs et un peu plus ta marraine si chère à ton coeur. Histoire émouvante, j'aime ces souvenirs-là.

    Gros bisous ma Fabidouce, je boucle ma valise et je rentre au bercail !

      • Mardi 11 Septembre à 11:37

         

        Je pense que grâce au film,

        je pourrai de nouveau vous en parler,

        cela permet de les faire "vivre" !

        Gros bisous ma Douce Praline.

        (je viens de me tordre la cheville...)

      • Mardi 11 Septembre à 17:11

        Ooh zut alors ! rien de grave j'espère ! Gros bisous

    5
    Lundi 10 Septembre à 10:20
    le-gout-des-autres

    C'est bien de se rappeler ceux qu'on aime.
    Ce n'est pas si courant...

      • Mardi 11 Septembre à 11:38

         

        Il faut parler des personnes qui ont marqué leur temps,

        surtout quand on les aime, tu as raison.

    6
    Lundi 10 Septembre à 11:04

    Elle est belle l'histoire vraie de ces trois soeurs aux beaux prénoms.

     

      • Mardi 11 Septembre à 11:39

         

        Beaux prénoms, "modifiés" parfois yes

    7
    Lundi 10 Septembre à 12:30

    Mais c'est magnifique, Fabie. le sujet est à peine détourné : les trois sœurs ont eu une jeunesse et beaucoup d'idées et de courage et de persévérance. Une très belle famille dont tu peux être fière. Le film doit être merveilleux. j'aime tellement lorsqu'on revoit nos êtres chers, qu'on les entend, dans un film, une vidéo, un enregistrement.

    Merci, Fabie, pour ce moment émouvant.

      • Mardi 11 Septembre à 11:39

         

        Ton commentaire m'émeut aussi !!! yes

    8
    Lundi 10 Septembre à 16:55
    Adrienne

    magnifique témoignage, beau et émouvant! merci!

      • Mardi 11 Septembre à 11:40

         

        C'est pas moi, c'est grâce à elles ! yes

    9
    Lundi 10 Septembre à 23:28
    Colette

    J'adore Fabie ! et en plus c'est du réel ! c'est touchant ! merci !

      • Mardi 11 Septembre à 11:40

         

        Oui, elles sont supers !!! yes

    10
    julie
    Mardi 11 Septembre à 16:32

    Voilà des sœurs qui s'entendaient fichtrement bien. C'est pas si courant. Vous avez un témoignage du passé avec ce film. J'aurais bien aimé en avoir un.Tout le monde ou presque a disparu chez nous pour nous raconter comment ils avaient vécu. Ma mère éludait nos questions. Tes tantes devaient en avoir à raconter des choses du temps de l'occupation. Cette époque là m'intéresse fort. Oui, on devrait demander à nos ainés de raconter la vie du temps où ils étaient jeunes à leurs petits enfants. Mais, les jeunes ne pensent plus beaucoup à leur demander. 

    Tu n'es pas tellement hors sujet finalement. yes C'est aussi très glorifiant d'être fier de quelqu'un. Comme nous le sommes tous dans notre famille de notre cher oncle de 95 ans encore en vie. Mais, pour combien de temps ? Aura t-il le temps de terminer son livre où il raconte sa vie de syndicaliste fortement engagé ? Je l'espère vivement. J'aimerais bien qu'il raconte aussi sa vie de maquisard.. Je sais qu'il ne parlera jamais de sa vie "avec dieu". Dommage.

    Bises

    11
    Eve
    Mardi 11 Septembre à 23:18

    c'est  formidable  que 
    les  3 soeurs étaient  à l'unisson , 
    pour  créer cette association de sport.
    et de participer  au film relatant  leurs  vies.
    ah  si  les  parents  racontaient davantage,
    nous  ne  serions pas  si  ignares,
    chez  nous, on  avait  du  mal  à  leur tirer des  souvenirs .
    je  raconte  beaucoup à  tous  mes petits enfants, 
    et j'ai écrit  beaucoup de souvenirs sur  un cahier
    de ma jeunesse et  ce  que  j'ai pu savoir  sur  mes  parents et
    mes  grands parents.
    bisous

    12
    Vendredi 14 Septembre à 18:50
    Gwen

    Ton devoir st un chant d'amour à ces troi soeurs que tu as aim"es et auxquelles tu rends un hommage touchant

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :