•  

    Sans-titre-1-copie-1.gif

     

     

     

    Nous avons regardé 2939227533 « Toute une Histoire » sur France 2, avec comme thème :

    CANCER RESTER FEMME MALGRÉ TOUT

     

    Très prenante cette émission, d’autant que pour la plupart des femmes, il s’agissait d’un cancer du sein !

    Zhom, en a même eu la larme à l’œil !

    Un couple s’est séparé momentanément, un autre définitivement !

    Je veux donc ici rendre hommage à mon chéri, qui est resté avec moi, malgré tous les chamboulements que représente cette maladie.

     

    Il faut dire que nous ne vivions ensembles que depuis 1 an…

     

    Une de ses connaissances, lui a même dit qu’il avait eu beaucoup de courage, car lui, serait parti en courant…

    Les chamboulements : en l’espace de 15 jours, un sein en moins, et les cheveux qui tombent par poignées. Je me souviens, c’était fin août, et ma tante ma disait « c’est l’automne »…

    Nous en avons reparlé avec Zhom, suite à l’émission, mais aussi parce que nous recevions un ami, papa d’une femme de 31 ans qui vient d’avoir sa première chimio, après que l’on ait détecté (par hasard) des tâches sur les os de la hanche.

    Je disais donc à cet ami, qu’à mon sens (car chacune peut le vivre différemment), il fallait que sa fille anticipe pour se faire couper les cheveux, et choisir une perruque. Le souvenir de cette étape est tellement présent en moi, que mes larmes ont commencé à couler…

    En effet, je n’ai JAMAIS pu me regarder dans une glace sans cheveux. Zhom mettait même une serviette devant la glace de la salle de bain, lorsque je devais m’y rendre sans ma perruque.

    C’est toujours lui qui a pris soin de cette fameuse perruque, nettoyage, séchage…

    Quant au sein en moins, pour moi il n’y avait pas photo, j’allais passer par la phase reconstruction, et puis basta !

    Pourtant le chirurgien me disait « on ne parle pas de reconstruction, tant que les traitements lourds ne sont pas terminés » !

    Néanmoins, avant la fin de la radiothérapie j’avais rendez-vous avec le chirurgien qui allait m’opérer !

    A ce rendez-vous, j’ai appris que j’allais devoir attendre 1 an, que les effets de la radiothérapie se soient estompés sur la peau, pour entamer cette reconstruction !

    Consternation… Larmes…

    Je ne me sentais pas prête à attendre tout ce temps !

    Pourtant, Zhom ne semblait pas si perturbé par mon corps mutilé, enfin pas dans l’intimité.

    Car lorsque par moment je sortais sans prothèse, cela le dérangeait plus !

    Mais bon, j’avais fait mon petit programme :

    Chimiothérapie – Radiothérapie – Reconstruction – Reprise du travail

    Et on ne parlait plus de rien, tout était fini, puisque le cancer du sein se soignait bien, maintenant, et que j’acceptais toutes les phases du traitement, pas de raison de s’attarder dans le processus.

     

    C’était compter sans le lymphoëdème et sans  2939227533 les gentillesses de mes collègues de travail !

     

     

    Voilà, depuis fin 2008, je suis à la maison, sans activité, j’ai pris du poids, et j’ai le moral en dent de scie….


    ALORS MERCI MON CHÉRI DE ME SUPPORTER.

     

    2n24gx.jpg

     

     

     

     

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    Voilà, une fois de plus,alors que mes fils viennent ce soir,  je suis malade, depuis hier!

    8k6k1ooh.gif

    Oui, je ne me souvenais pas, mais Zhom me l'a rappelé ce matin, cela fait au moins trois fois de suite que  lorsque mes fils doivent venir manger, je suis malade.

     

    Cette fois, c'est une bonne gastro!

     

    Mal au ventre, envie de vomir et allée et venues aux toilettes!

    Sympa lorsque l'on veut préparer un bon repas....

     

     

    Peut être il y a t il une explication psy, va savoir....

     

    Psy, j'en vois une, jeudi, pour qu'elle décide si mon arrêt de travail est justifié.....

    Ça non plus cela ne m'arrange pas!

    Vivement que je puisse obtenir ma retraite pour invalidité, et que je puisse tourner définitivement la page!

    Ne plus penser à cet Etablissement et aux gens qui m'ont fait du mal!

     


    Puis il faut prendre rendez vous pour la mammo, pour un frottis..

     

    qec3vp89.gif


    3 commentaires
  •  

    23 mai, un temps d'automne.....

    Le moral couci couçà!

    Le mois prochain expertise médicale, mammographie, frottis

    et si j'étais "sérieuse" visite chez un dermatologue (demandée depuis plus d'un an par mon médecin traitant!).

     

    Le dermatologue, je dis ou il n'y a rien et pas besoin d'y aller,

    ou il y a quelque chose, et pas envie de savoir.....

     

    La mammographie, et bien il y a 6 mois on m'avait décelé des nodules

    sur le sein gauche ACR5, un autre cancer

    m'avaient dit la radiologue, le chirurgien et mon médecin traitant!

     

    Après 1 mois d'examens et une intervention, finalement

    séquelles de la diminution du sein lors de la symétrisation,

    suite à la reconstruction du sein droit!

    Mais....maintenant j'ai souvent des douleurs, alors...la tête...!!!!

     

    Le frottis, j'ai dû insister auprès de mom médecin car le dernier examen date de 2008!

    On ne sait plus comment faire...

    Etre acteur de sa santé, oui mais...

     

    L'expertise, le 7 juin pour savoir si la prolongation d'arrêt de travail qui

    s'arrête le 25 mai (et que j'ai dû demander 1 mois avant, soit le 24 avril)

    est justifiée....

     

    Et je ne parle pas (ben si j'en parle) du poids qui me pèse (et oui...)

    tant et tant, surtout lorsque je veux acheter des vêtements, et que je ne me supporte pas!

     

    Le manchon (pour le lymphoedème) que je dois acheter depuis 6 mois,

    et que je n'ai toujours pas commandé!

     

    Et si seulement il y avait du  450d7020711482da1d5eeb99825c4eb9.gif

    je suis sûre que déjà le moral serai bien meilleur !!!

     

     

     

    5b2f08ea.gif


    8 commentaires
  • L'accumulation de soucis au début de ma maladie, ont entraîné un lymphoedème.

    Lymphodème au bras droit, extrêmement handicapant!

     

    lymphodeme-2007.jpg

     

    Ce qui m'a fait sourire, au début, lorsque l'on m'a dit qu'il fallait éviter les mouvements répétitifs, est devenu beaucoup moins drôle au fil du temps!

    En fait, j'ai dû faire mes cartons, pour déménager, dès la première chimio effectuée!

    Zhom avait visité l'appartement en HLM, durant mon hospitalisation 

    (ablation + pose du PAC + 1ère chimio)!

    Il l'a retenu sans même que je l'ai vu (étant donné l'urgence de trouver un logrment)!

    Par ailleurs, ma troisième chimio n'a pas suivi le bon chemin, et s'est répandue dans tout le côté droit (côté opéré)!

    Les deux cumulés ont donné ce bras disgrâcieux, qui fait souffrir régulièrement,

    et de plus difficile à habiller (+6cm que l'autre)!

     

    S'en suivent des difficultés pour travailler (ordinateur toute la journée),

    pour conduire (je ne peux conduire plus d'une heure d'affilée),

    pour faire la cuisine (épluchage des légumes)

    pour le  tricot (moi qui adore cela), etc...

     

    Et le pire c'est de devoir expliquer la pathologie, car peu de gens connaissent

    (moi même, avant, je ne savais pas que cela existait!).

     

    Je porte théoriquement un manchon toute la journée, même pas intégralement

    remboursé! Actuellement je porte aussi une écharpe pour préserver mon bras.

     

    0klvj14j

     

    Voici ce que j'ai trouvé, en furetant sur internet :

     

    Pour de nombreuses femmes, le lymphoedème est un souvenir perpétuel de la bataille qu'elles ont mené contre le cancer du sein.

    Cela pourrait empêcher l'adaptation à leur maladie, rendant celle-ci plus longue et plus difficile à supporter.

    Le chercheur Tobin a trouvé que les femmes qui ont eu le lymphoedème suite à la chirurgie du cancer du sein ont souvent montré un manque d'intérêt à la famille, aux activités sociales et aux buts professionnels.

    Par contre, il a trouvé que celles qui n'ont pas eu de lymphoedème suite à cette chirurgie montraient une meilleure adaptation à leur maladie et à mener une vie plus normale.

    Une sous-estimation de soi et de son propre corps sont aussi des problèmes reliés au lymphoedème.

    Une négligence de son aspect physique externe et une diminution de l'appétit sexuel peuvent également survenir.

    Les femmes avec un lymphoedème se plaignent souvent de la difficulté de s'habiller et de trouver des vêtements qui leur sied et qui cache leur condition afin d'éviter les questions et les explications répétées.

    L'apparition de cette condition, souvent subite et sans avertissement, associée à l'incapacité d'arrêter le gonflement du bras, provoque un sentiment d'impuissance et de perte de contrôle, ce qui mène souvent à la peur et au sentiment de culpabilité.

    Cela peut s'exacerber par de la frustration, face à l'apathie perçue du corps médical et de la difficulté de trouver de l'information sur cette condition et son traitement.
    Souvent ce n'est pas tant l'apathie du corps médical que son manque de connaissances qui laisse beaucoup de femmes sans traitement. Parfois, l'oedème du bras est sous-estimé ou n'est pas diagnostiqué.

    Et s'il l'est, le lymphoedème est parfois considéré comme une conséquence fâcheuse et intraitable de la chirurgie du cancer du sein.

    Cette conception erronnée est dûe au fait que pendant plusieurs années, la méconnaissance de l'anatomie et de la physiologie du système lymphatique a conduit à l'échec des traitements.

     

    0klvj14j


    C'est un article qui provient d'une revue médicale, et franchement quelque part

    cela fait du bien de voir que son mal être soit reconnu!

    Même, si......il persite quoiqu'il arrive!

     

     

    3q7mhf50.gif


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique