• On relativise...

     

    Nous venons de passer une semaine stressante !

     

    Mon fils a appris la semaine dernière qu'il y avait 

    un problème dans un de ses poulaillers.

    Toutes les poules vont être abattues, et ce poulailler

    devra rester vide durant 3 à 4 mois...

     

     2008

     

    Il a peu dormi, et peu mangé, 

    en attendant les résultats des analyses du second bâtiment.

    Car, inutile de dire que si celui-ci avait été touché,

    cela aurait été catastrophique !

     

    Ouf, les résultats sont tombés,

    ce n'est pas le cas !

     

    Donc, pour le coup,

    il relativise !

     

    Cela lui est arrivé, il y a 5 ans,

    j'avais parlé  ICI

    de la remise en fonction de son bâtiment !

     

    Voici des photos des incidences sur l'environnement,

    des produits qu'on va l'obliger à utiliser.

     

     

     Les poules ne sont pas malades,

    les œufs sont bons,

    personne n'a été malade,

    et on va détruire l'herbe, les vers de terre,

    au nom du principe de précaution.

    Et mon fils devra rembourser ses emprunts sur deux bâtiments,

    alors qu'un seul "tournera" durant 3 à 4 mois.

     

    Il est certain, qu'après le confinement,

    de nombreuses entreprises sont confrontées à des problèmes,

    il est loin d'être le seul,

    mais ces analyses sont une épée de Damoclès permanente,

    et le moral en prend un sacré coup !

     

    Il faut savoir,

    et on n'en parle pas,

    qu'il y a un suicide d'agriculteur,

    par jour en France...

     

     

    La semaine prochaine je vais garder mes petits

    durant 3 jours.

     

     

     

    « Mes petits à la campagneInjustice »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Août à 09:49

    Bonjour Fabie

    sacré coup du sort, un de plus!

    Comme c'est difficile, parfois, d'accepter la réalité, de faire face.

    Heureusement, ton fils a la force de relativiser,

    et heureusement, il a sa maman...

    je vous souhaite plein de courage

    je t'embrasse

      • Vendredi 7 Août à 11:23

         

        Sa maman ne pouvait que l'écouter...

        et se faire du souci pour sa santé et l'avenir...

        Cette fois ci, il va rebondir,

        jusqu'à la prochaine fois...

        Gros bisous Ambre.

    2
    delia
    Jeudi 6 Août à 11:48

    Je suis de tout coeur avec vous. Je souhaite bien du courage à ton fils. Au nom de la terre relate trés bien la situation de nos agriculteurs aujourd'hui. Cependant je me souviens de mon passé d'agricultrice et de toutes les menaces qui ont plané, qui sont tombées sur la tête de nombreux paysans. Un suicide par jour, c'est en effet la dure réalité du monde agricole d'aujourd'hui.

    Les épidémies ou pseudos épidémies, parfois, plongent toujours les familles dans la détresse et dans le malheur. Je me dis aussi qu'avec celle qui nous touche en ce moment, si nous avion été des animaux on nous aurait aussi détruits, quoique ? A coup de rivotril par ci par là, au détour de quelques maisons de vieux, c'est bien ce qui s'est un peu passé quand même !

      • Vendredi 7 Août à 11:25

         

        Travailler dans l'agriculture, c'est compliqué,

        c'est sûr qu'autrefois ce n'était pas simple non plus...

        Maintenant la pression européenne, la paperasserie,

        les contrôles, les "normes",

        tout cela oblige à faire des emprunts lourds...

        Bisous Délia

    3
    julie
    Jeudi 6 Août à 12:47

    Quel stress à chaque contrôle !  Pas facile la vie d'agriculteur, surtout quand on fait de l'élevage. On en a eu un autre aperçu avec le paysan heureux, dans tes liens, avec ses vaches. Faut dire que des épidémies, il y en a régulièrement, la vache folle, la grippe aviaire, la grippe porcine...Y'a d'ailleurs un truc qui me surprend dans ces épidémies animales...On tue, tue des milliers de bêtes, on en parle durant des mois, et, subitement, on en entend plus parler. Si seulement, c'était pareil avec le corona, qu'on en entende plus parler du jour au lendemain..

    Courage à ton fiston....Heureusement qu'il a 2 jolis enfants...Ca doit aider pour le moral...

    Bises

      • Vendredi 7 Août à 11:30

         

        Oui, les enfants ça aide,

        mais vois tu pour la deuxième année consécutive,

        il ne partira pas en vacances avec sa femme et ses enfants.

        Pourtant, il n'y avais qu'une semaine de prévue.

        L'année dernière, c'est parce que ses poules sont parties 

        avec 15 jours de retard, à cause de la canicule (pas le droit de transporter).

        Du coup, il a dû mettre les bouchées doubles pour nettoyer le poulailler.

        Cette année c'est parce qu'elles partent, et qu'il faut nettoyer

        scrupuleusement son poulailler,

        avant d'autres contrôles drastiques...

        Pas facile d'avoir un couple qui tienne le coup dans de telles conditions...

        Bises drômoises chaudes. 

    4
    Eve
    Vendredi 7 Août à 01:03

    quelle malchance  encore  une  fois  !!    si il savait  comment  éviter ,  il l'aurait  fait,
    tout  un  travail de  quelques mois  fichu .
    et pendant ce temps , fat continuer à paye les emprunts.
    bon courage  au  couple , car faut tenir.
    Etre dans l'agriculture  ,  l'élevage ,c'est  être dépendant de
    beaucoup de choses.
    avec cette  chaleur  ,  ce n'est peut être pas l'idéal ,tout  pareil quand trop  humide
    gros  bisous

      • Vendredi 7 Août à 11:42

         

        Voilà, c'est sa femme qui m'a prévenue,

        lui ne m'avait rein dit...

        Bon cela se goupille "assez bien"

        cette fois ci, car les poules devaient "partir" en septembre...

        Mais comme je dis à Julie, de nouveau pas de vacances,

        cette année !!!

        C'est compliqué pour la cellule familiale !!!

        Gros bisous Eve

    5
    Vendredi 7 Août à 09:43
    le-gout-des-autres

    Mais comment faisait on jusqu'aux années 1980 ?
    Les salmonelles sont vieilles comme les poulaillers et les laiteries !
     On est devenu capable de tuer une terre et des bestioles plus vieilles que l'humanité pour éviter de déranger le commerce et une population qui ne supporte plus aucune attaque infectieuse.
    La salmonellose ne colle jamais qu'une "caguette" et se soigne aisément aux antibiotiques quand c'est nécessaire car ça guérit spontanément en quelques jours.

    Ça nous apprendra à ne pas laisser les mômes jouer dans les caniveaux !
    Ça les protégeait autrement plus efficacement que les décaper tous les jours.
    D'ailleurs on a nettement mieux vécu la grippe asiatique de la fin des années cinquante et la grippe de Hong-Kong de la fin des années soixante...
    Encore un pas dans cette direction et on sera obligé d'instaurer la quarantaine pour le rhume qui tuera alors plus que la peste en 1347... 

      • Vendredi 7 Août à 12:27

         

        Tu ne pas savoir à quel point ton commentaire

        me fait plaisir, et à quel point

        j'adhère à 200% !

         

        Et oui, la salmonelle ne tue pas,

        mais il faut 0 risque...

         

        Quant au décapage des enfants,

        cela me rappelle une belle sœur

        qui refusait de toucher mes enfants,

        après avoir caressé notre chien,

        alors que mes enfants dormaient sur  lui !

        Bonnes vacances au milieu des femmes de tous âges tongue

    6
    Lundi 10 Août à 10:37

    Le monde marche sur la tête, les femmes enceintes n'ont plus le droit de se faire plaisir en mangeant un morceau de fromage pendant ce temps la planète se rebelle à cause de ses prédateurs, nous les humains.

    7
    Mercredi 12 Août à 17:47

    Coucou ma Fabidouce, ça y est je suis rentrée de mon périple vosgien. Je découvre ton billet... je suis triste... et en colère ! je suis également de l'avis du Goût, y en a marre de cette aseptisation à outrance, j'ai des souvenirs de mon enfance où on ne faisait pas tant de simagrées, où y avait pas tant de protocoles et on n'était pas malades ! Plus récemment, dans la structure où je travaillais, a début (il y a plus de 20 ans) les agriculteurs offraient du boudin, des oeufs, de la viande... les dernières années c'était formellement interdit, les cuisiniers achetaient des oeufs en bouteille et de la viande d'Europe de l'Est !!!

    Bon courage à ton fils et sa famille, à toi aussi, je t'embrasse très fort.

    8
    Vendredi 14 Août à 07:51

    Oh la la ! c'est terrible... La vie des agriculteurs est rude. On a besoin d'eux, pourtant. Courage.

    9
    Vendredi 14 Août à 12:22

    Un petit coucou pour te souhaiter un bon wek end, Fabie!

    Grosses bises !

    10
    Vendredi 21 Août à 08:50

    Petit bonjour du 21 !

    Tout va bien ?

    Bon week-end, bisous !

    11
    julie
    Samedi 22 Août à 10:31

    Bonjour Fabie...Je vais te poser la même question qu'Ambre. Tout va bien ? Tes petits enfants te rendent chèvre ?

      • Samedi 22 Août à 16:55

        Mais non les filles, je crois qu'elle n'a plus les petits ! elle se repose maintenant yes

    12
    Dimanche 23 Août à 10:47

    Fabie, tu reviens, tu nous manques.

    13
    Lundi 24 Août à 12:09
    le-gout-des-autres

    Elle est revendue !
    Elle est passée chez moi !
    (gna gna gna...)

      • Lundi 24 Août à 14:25

        Revendue ??? oh la  pauvre sarcastic

        (chez moi aussi  ! nananèreuuuu)

    14
    julie
    Lundi 24 Août à 14:52

    Et bien, tiens, chez moi aussi..Na...Comme quoi, quand quelqu'un met des commentaires régulièrement, quand y'en a plus, on s'inquiète...

      • Lundi 24 Août à 15:49
        le-gout-des-autres

        En fait je voulais dire "reviendue" mais mon clavier déconne...

         

      • Lundi 24 Août à 18:47

        Mais mon p'tit Patrice, j'avais compris, fallait bien que je te taquine ! tu m'en veux pas, hein ! yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :