• Les mouettes

     

    Devoir du Goût N°122

     

     

    SUJET

     

    Vous est-il arrivé d’emprunter une rue aussi courte que la « Rue des Degrés » ?
    J’espère que vous avez une histoire pas trop brève à raconter sur une rue brève.
    J’aimerais aussi que cette histoire commençât par :
    « Hier, il ramassait les miettes de pain tombées sur son pantalon, par terre, en faisant des efforts énormes. »
    Et qu’elle finît par :
    « Nous étions debout sous la pluie, parmi les provisions de bouche. »
    À lundi donc, si vous voulez…

     

     Hier, il ramassait les miettes de pain tombées sur son pantalon, par terre, en faisant des efforts énormes.

    En effet, arrivé dans en Vendée depuis peu,

    il avait voulu donner du pain à manger aux mouettes,

    il ne savait pas que ce n'était pas leur plat préféré.

     

    La maison qu'il avait achetée, se trouvait dans une impasse.

    Cette impasse était pourtant bien signalée,

    mais régulièrement des gens à pied allaient jusqu'au bout,

    pour trouver une issue,

    ce qui faisait bien rire ses enfants, ainsi que le fils des voisins.

    Ceux-ci avaient même voulu inscrire sur les murs (fort laids)

    "on vous l'avait bien dit

    mais ils en ont été dissuadés par leurs parents respectifs.

     

     

    Voici le mur en question, 

    ce sont les habitants de l'immeuble, d'en face, qui l'ont fait construire

    lorsque le lotissement de 5 maisons "a vu le jour" en 1969.

    Il avait pour but d'empêcher le passage des habitants de ces maisons,

    sous leur immeuble !

    Raté, puisque mes frères et sœurs passaient par dessus,

    puis par la suite nos enfants, et qui sait un jour peut être

    nos petits enfants.

     

    Pour en revenir aux mouettes,

    vous savez qu'elles sont voleuses ?

    Comme les goélands, d'ailleurs.

     

    C'est pour cela qu'au festival de Cannes,

    (on est loin de la Vendée, mais pas de la Drôme tongue)

    des faucons ont pour mission

    de les faire fuir des terrasses

    où ces volatiles se pressent pour chiper la nourriture

    dans les assiettes des vedettes !

     

     

     

     Article entier

     

    Que ne faut il pas faire pour sauvegarder sa nourriture ?

    Et comme bien souvent, il pleut durant ce festival,

    nous étions debout sous la pluie, parmi les provisions de bouche.

     

     

    Bon c'est tiré par les cheveux, mais les 2 phrases improbables

    sont insérées tongue

     

    « C'est personnelAventures parisiennes »

  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Mai à 09:51
    le-gout-des-autres

    Je suis toujours surpris de voir qu'on dépense tant d'argent (parce qu'un fauconnier, ça coûte un oeil !) pour sauvegarder la bouffe d'un acteur célèbre, bouffe qu'il laissera dans son assiette et qui sera jetée...
    La laisser aux mouettes ou aux malheureux coûterait moins cher...

     

    2
    Lundi 9 Mai à 10:00

    Et une fois de plus, je suis d'accord avec le Goût.

    3
    Lundi 9 Mai à 10:19
    Il faut dire que ce ne sont pas les consignes les plus faciles... mais je trouve cela très bien de t'en être sortie (en nous apprenant des choses, au passage).
    4
    Lundi 9 Mai à 10:54
    Adrienne

    tu en as fait un chouette devoir, je vais même aller lire l'article sur le fauconnier :-)

    5
    Lundi 9 Mai à 11:06
    Donc, si j'ai bien compris, des faucons pour protéger la nourriture gastronomique des vrais… cons… du festival…
    6
    Lundi 9 Mai à 11:36

    Je connaissais la mouette rieuse et la pie voleuse mais pas la mouette voleuse.

    Mouette qui a très bon goût pour piquer dans les assiettes des vedettes qui ne se contentent sûrement pas d'un plat de jambon/coquillettes sarcastic

    Comme d'hab, super devoir !

    Gros bisous ma Fabidouce

    7
    Bibique
    Mardi 10 Mai à 08:40

    Et bien moi je suis pour le fauconnier !! Je me suis fais voler ma glace sur la plage d'Etretat et  une madeleine sur les remparts du Mont Saint Michel par un goéland. Près du visage, c'est très impressionnant ! Impossible de donner le gouter aux petits enfants sur la plage d'Etretat (où nous habitons), une nuée de goelands tournoient au-dessus de nous pour voler ce qu'elles peuvent et ensuite elles se battent pour avoir le butin !!! Un vrai fléau.... Belle journée à vous.

    8
    Mardi 10 Mai à 14:57

     J'aime bien cette fresque murale très colorée qui anime le bas des escaliers de la rue des degrés sur laquelle tu as "brodé" un texte qui m'a fait sourire.; Tel est pris qui croyait prendre., Bonne après midi.

    9
    Mercredi 11 Mai à 11:13

    C'est vrai pour les mouettes.. En vacances au bord de mer, en mangeant sur le balcon, elles nous fichaient presque la trouille en venant piquer dans nos assiettes. Mais, nous, pas de fauconnier à l'horizon pour les chasser. J'avais vu un reportage à la télé sur ces fauconniers....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :