• Je me suis trompée de semaine...

     

    Mon fils aîné, est en route pour la Vendée,

    15 jours de vacances avec sa petite famille.

     

    Mardi ma mère m'a appelée pour me demander

    que son petit fils la rappelle.

     

    La raison, il y a parait-il, des voleurs qui visitent 

    les maisons du quartier, alors elle ne veut pas laisser 

    la maison ouverte, et il faudra que mon fils en arrivant

    en pleine nuit, l'appelle.

     

    Je lui ai suggéré qu'elle cache la clé,

     

    mais comme c'est moi qui ai eu l'idée,

    la réponse négative a été catégorique !

     

    Il faut préciser que ma mère habite une maison,

    et que  mon fils va dans une maison presque mitoyenne,

    où il n'y a strictement rien à voler !

     

    Ce premier coup de fil a duré tout au plus 2 minutes...

     

     

    Ce matin appel à 11h.

     

    Ni bonjour, ni autre formule,

    seulement :

    " Bon ben je me suis trompée d'une semaine"

    Il a fallu que mon cerveau analyse la phrase pour comprendre

    qu'elle avait attendu mon fils cette nuit !!!

    Je lui ai répondu qu'il partait cet après midi,

    qu'hier il était sur son tracteur, et qu'il ne risquait pas de prendre la route.

    Elle m'a dit :

    " je me suis réveillée à 1h30,

    j'ai fait des mots fléchés jusqu'à 2h30,

    je me suis rendormie, je me suis réveillée à 4h,

    j'ai failli t'appeler (et je me suis dit que je ne voulais pas t'inquiéter).

    Heureusement qu'elle ne l'a pas fait ...

    Et depuis 7 h j'attends...

    Et bien je vais pouvoir faire la sieste cet après midi".

     

    Je lui ai répondu qu'elle pouvait dormir tout l'après midi.

    Là dessus elle m'a dit : "bon tchao"

    et a raccroché...

     

    Elle devait avoir peur que je lui dise que si elle avait caché

    la clé, elle n'aurait pas passé une nuit presque blanche...

    Quant aux mots affectueux, il y a bien longtemps

    que je n'en n'attends plus !!! 

    Mais bon, c'est quand même  difficile 

    de digérer sa façon d'être !

     

    « C'est Ballot !Tellement Émouvant ! »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Juillet à 20:50

    Ma pauvre Fabie...

    Eh bien moi je t'assure de toute mon affection, tu es importante pour moi, je t'aime beaucoup. Tu es une douce amie pas si virtuelle que ça. Je t'embrasse bien fort.

      • Samedi 29 Juillet à 10:58

         

        Merci +++ ma belle Aline, ton amitié m'est précieuse.

        Je t'embrasse très fort.

    2
    Eve
    Vendredi 28 Juillet à 00:51
    ah ben , elle est raide ta mère, je ne suis pas très démonstratrice avec mes enfants car avant ils m'envoyaient promener , maintenant ils aimeraient bien que je le sois un peu plus , mais eux comme mes petits enfants ont été tellement à me moquer que je me tiens sur ma réserve . je suis quand même plus sympa avec eux ! par contre je n'aurais pas caché la clé, j'en connais qui le font , bon ben elle a dû faire la sieste en journée - ben moi je t'embrasse très fort et j'apprécie ta présence virtuelle , bon week end et surtout ne changes pas , tu es très sympa -
      • Samedi 29 Juillet à 11:05

         

        Tu sais elle a nié les souffrances occasionnées par mon père...

        Il parait qu'il y des problèmes dans toutes les familles...

        Oui, mais...

        Lorsque j'étais plus jeune et habitais encore en Vendée

        (soit entre mes 12 ans et 18 ans, elle avait donc 

        entre 32 ans et 38 ans)

        elle changeait de trottoir lorsqu'elle risquait de croiser

        quelqu'un qu'elle savait avoir perdu un proche, 

        de peur d'avoir à l'écouter...

        Quant à la clé, de toutes façons

        les volets de l'étage, et les portes fenêtres ne ferment plus

        depuis longtemps...

         

        Toi tu as proposé de montrer ton affection,

        tu t'es refermée parce que tu as été moquée,

        ce n'est pas pareil du tout.

        Et je sais que tu sais être à l'écoute des autres.

         

        J'espère que tes résultats d'analyse concernant

        la maladie de Lyme seront négatifs !!!

        Gros bisous et bon we Eve

         

    3
    Samedi 29 Juillet à 10:05

    Elle n'est pas facile ta mère, je crois qu'en vieillissant on ne s'améliore pas alors lorsqu'on est grincheuse, ça empire.

    Des bises de courage pour la supporter.

      • Samedi 29 Juillet à 11:06

         

        Oui, mais elle n'est pas si vieille que cela,

        78 ans... Et cela fait longtemps qu'elle est comme cela...

        Merci pour ton soutien.

        Bises à toi Heure Bleue

    4
    Lundi 31 Juillet à 13:19

    Je n'ai aucune pudeur à dire à mes enfants et petits-enfants que je les aime, et ils sont aussi réceptifs que je le suis. Bien sûr, on ne passe pas notre temps à nous bizouiller, mais de temps en temps, c'est si bon de se serrer en ouvrant notre coeur. Mes parents n'étaient pas démonstratifs, et ma mère qui n'avait pu épouser l'homme qu'elle aimait et qui l'aimait, s'était durcie et était devenue amère. Leur mariage était "de raison" et ma naissance un accident qui a failli la faire mourir. Sur le tard, je lui ai demandé pourquoi elle ne m'aimait pas... Elle a seulement répondu "Je n'avais aucune raison de ne pas t'aimer". Point final... Nous n'avons jamais eu de conversations intimes.

      • julie
        Lundi 31 Juillet à 13:50

        Et ma mère qui n'avait pu épouser l'homme qu'elle aimait...

        Tu sais Gwen que je crois que c'est ça qui a rajouté encore plus au sale caractère de ma mère.

        Il y a quelques années, un homme est passé à la maison, s'est rappelé au souvenir de ma mère. Un homme qui était de la DDASS et avait été élevé par mes grands-parents. Ma mère était amoureuse de lui, mais son père n'a pas voulu qu'elle l'épouse parce qu'il était de la DDASS...Elle en a voulu à mon père, ne l'a épousé que pour devenir majeure je suppose.

        Quand ils se sont vus quelques instants, ça s'est arrêté là. Elle ne l'a même pas fait entrer dans la maison...Il avait eu aussi 9 enfants, bizarrement, comme ma mère...Ils n'avaient plus rien à se dire...Comme quoi, rêver sur d'impossibles rêves, c'est con et ça te gâche une vie...

      • Lundi 31 Juillet à 15:47

         

        Effectivement pas simple non plus...

        La mienne a choisi mon père, qui a été violent 

        de "toutes les façons" avec nous ...

        Nous avons cru qu'elle était victime, elle aussi,

        jusqu'au décès de mon père, où elle en a fait un Dieu !

        Et maintenant, elle voudrait donner des leçons de vie à tout le monde,

        c'est compliqué à accepter.

        Bonne fin de journée Gwen.

    5
    julie
    Lundi 31 Juillet à 13:42

    Et ben, dis donc, laquelle, entre ta mère ou la mienne est la pire ? Tu lui donnerais quelle note à ta mère ? Moi, 3, il y a 40 ans (3, c'est parce que c'était une bosseuse qui ne nous a pas mis à la DDASS quand mon père est mort et qui est partie (avec encore 7 enfants à la maison) faire la plonge dans un resto pendant 10 ans, ce qui a fait que nous n'avons jamais eu faim)...Maintenant 7, parce qu'elle s'est ramollie (ce que ne dit pas ma sœur ainée), me donne des œufs, parce qu'elle prend des gants maintenant avec moi et son gendre si elle veut nous voir...

    C'est un cas. Dans le village, ça se dit encore. Quand elle a besoin de quelque chose, elle ne demande pas gentiment, elle ordonne. Bon, je sais bien que, maintenant, ce n'est pas facile pour elle depuis que ses 2 fils sur place sont morts et qu'elle vit dans une maison isolée. Elle voue une adoration à ses fils, est toute douce avec eux, surtout le dernier. Tout tourne autour de lui. Ca le gêne même. Nous, les filles, lui servons de déversoir de bile, enfin surtout ma sœur ainée, une de mes sœurs et moi ne nous laissons plus faire et lui raccrochons au nez quand elle est de mauvais poil).

    Son voisin le plus proche, le plus jeune du quartier, malgré sa soixantaine, a fait récemment un AVC et ne peut plus faire grand-chose. Tu crois qu'elle le plaindrait ? Penses-tu, elle dit "c'est devenu un bon à rien maintenant". Pourtant, le jour où elle avait "disparu", il avait fait le tour du village pour la chercher. A chaque fois qu'elle l'appelait (encore maintenant, mais, comme il ne peut plus faire grand-chose, elle l'appelle moins), il rappliquait. Sa femme l'emmène chez le toubib, va lui chercher ses médicaments.

    Mon oncle, le gentil, ce saint homme, l'intello, le syndicaliste, dit d'elle "elle nous a pris tout notre caractère de mec".

    Elle était la seule fille pour 4 frères. Ma grand-mère disait "à elle seule, elle m'en a fait voir plus que les 4 garçons).

    Sinon, nous, nous avons effectivement une clé cachée...au cas où un de nos enfants (quand je leur en ai donné, à chaque fois, ils les ont perdues) arrivent à l'improviste ou viennent contrôler au cas où nous partions. 

    Moi-aussi, je ne suis guère démonstrative (ça tient de famille). J'ai été plus démonstrative avec mon dernier qu'avec les 2 ainés...Je le serai plus maintenant aussi avec mes petits enfants...quand ils daignent nous donner signe de vie.. 

    Je ne suis pas sûre que ma mère, si nous avions eu un père méchant (mais, c'était le contraire. Le pauvre a bien dégusté avec elle) nous aurait protégés. Mieux, même, à mon avis, elle en aurait rajouté.

    Sur ces considérations familiales, bises et bonne journée orageuse. Moi-aussi, je t'apprécie beaucoup. Pour savoir comment tu as réagi à une certaine épique période de notre vie commune, je sais que tu es clean, que tu essaies d'arranger les choses au lieu de les envenimer comme certains (es) le font...comme nos mères par exemple (wink2)...

      • Lundi 31 Juillet à 16:09

         

        Donner une note à ma mère, je n'y ai jamais pensé...

        Nous l'avons longtemps crue victime,

        maintenant nous la pensons complice...

        Ce qui est compliqué c'est de l'entendre donner des leçons,

        pas de ça chez moi, à  zhom, qui avait un téléphone portable

        à sa ceinture...

        Lorsque l'on sait ce qui a été fait sous son toit,

        elle pourrait au moins être tolérante avec les autres !

        Elle n'a jamais eu travaillé, et a eu bonnes, et femmes de ménage...

        Merci Juliette pour ce que tu penses de moi.

        Gros Bisous.

    6
    Lundi 31 Juillet à 13:51

    Désolée, Fabie, pour ces piteuses relations. Tu n'es pas seule à ce que je connais...  

    Tu sais que tu ne la changeras pas. Tu n'es en aucun cas fautive : elle est à plaindre. Offre ta gentillesse et laisse passer le reste.

    Mille pensées.

      • Lundi 31 Juillet à 16:12

         

        Ma gentillesse, plus je lui en ai donné,

        plus elle en a exigé !

        Je sais que je ne dois rien attendre d'elle,

        un psy me l'a fait comprendre.

        Mais bon, on espère toujours un peu.

        Merci pour tes pensées Lavekio,

        bisous.

    7
    Eve
    Samedi 12 Août à 20:16

    j'atterris  à cette page  plutôt  que  la  dernière  et je vois les  conversations  ont  continué,  ma maman  était  gentille  et  mon  père  très dur,  elle  en  a  bavé  avec  mon père,  il avait peut être des circonstances pour  l'être,  mais  qui n'était pas  en rapport  avec la  famille  mais  c'est  la  famille  qui  trinquait----  trinquer  ???   alcool  !!!
    il buvait  ,  et  ne tapait  mais  on  devait  obéir  !!!  et  comme  nous  étions rebelles,  ,  on savait  qu'il fallait  se  tenir à carreaux  quand  il rentrait  du travail  ,  même maman-
    Après le décès de maman elle  avait   60 ans ,  il est  devenu tout con  , il n'avait personne  à enguirlander car sans  nous  il était paumé  - et  il s'est  éteint à 75 ans  avec  dépression et  dénutrition -
    j'espère que tu passes (((   ou  a  passé   )))  de bonnes  vacances et  que  vous avez eu du beau temps - nous ici  il pleut  souvent  et  fraîcheur  continue  ,  marre du temps -

    Gros  bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :