• Étrange Destin

    Devoir de Lakevio  

    Étrange Destin

     

    Comme le destin est étrange, parfois.

    Mon amie, qui est en fait la sœur de ma meilleure amie,

    vient le même jour :

    - d'être grand mère d'une petite Domitille,

    - et de perdre sa mère.

     

    Que lui écrire ?

    Quel mélange d'émotions tellement différentes !

    Qu'est ce qui prime ?

    Le bonheur, ou la peine ?

     

    J'essaie de me mettre à sa place, pour savoir.

    Devenir grand mère, je connais.

    Perdre ma mère, non.

    Mais j'ai perdu, en ce début d'année,

     ma marraine dont il a été dit

    que j'étais sa fille de cœur,

    et avec laquelle j'avais une relation privilégiée.

     

    Comme pour ma marraine, la maman de mes amies

    était fort diminuée, et son décès est quelque part

    une délivrance, tellement sa vie, durant ces dernières années,

    était une non vie.

     

    Néanmoins, la peine est là,

    car on sait que l'on ne les reverra plus !

     

    Bon allez, mon mari s'impatiente,

    il faut que je me lance :

     

     

    "Malgré tout",

    le terme n'est peut être pas le bon,

    mais je ne vais pas faire attendre, plus longtemps, mon mari,

    alors tant pis, je l'envoie comme ça !

     

    Je pense très fort à mes amies,

    qui doivent ressentir un grand vide,

     ainsi qu'à cette petite fille,

     née le jour du décès de son arrière grand-mère.

     

     

     

    « Stress défigurantMes Amours »

  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Mars à 07:42

    Il est difficile de trouver les bons mots dans ces circonstances. Une vie s'en va, une vie arrive. En ce qui me concerne j'ai perdu ma grand-mère maternelle adorée en même temps que naissait ma fille... Je n'ai pu faire mon deuil que très longtemps après.

    Mais dis-moi, on n'envoie plus de télégramme de nos jours ? Tu me mettrais un doute, hihi !

    Gros bisous ma Fabidouce, bonne journée. Ici brouillard à couper au couteau.

      • Lundi 5 Mars à 16:00

         

        Là, c'est le papa de l'arrière petite fille

        qui a perdu sa grand mère,

        il a donc pu aller aux obsèques,

        plus facile certainement pour faire son deuil...

        Mon amie est repartie avec son fils,

        pour faire la connaissance de sa petite fille...

         

        J'ai envoyé un sms personnalisé à chacun des enfants de cette dame,

        que je connaissais depuis 55 ans environ.

        -Sa fille aînée (grand mère de Domitille), chez qui mon fils aîné

        est allé en vacances durant des années.

        -Son fils qui nous loue un appartement à Saint Jean de Monts.

        -Sa deuxième fille qui est ma meilleure amie.

        -Sa troisième fille qui a une fille dont je suis la marraine.

        Donc tu vois j'ai des liens très forts avec toute la famille.

         

        Gros bisous ma douce Praline

         

         

         

         

         

    2
    Lundi 5 Mars à 08:15
    tanette2

    Une grande peine et une immense joie....combat d'émotions en une seule journée.

    Pas évident à rédiger ton télégramme mais bien trouvé.

    Bonne semaine à toi.

     

      • Lundi 5 Mars à 16:02

         

        En fait je n'ai évoqué que sa maman,

        dans un sms.

        Pour la petite fille, j'ai le temps !

        Bonne semaine aussi Tanette.

         

    3
    Lundi 5 Mars à 10:29

    C'est vraiment la vie, une naissance et une mort. Ton amie pensera à sa grand'mère avec tendresse, il faut juste un peu de temps.

      • Lundi 5 Mars à 16:15

         

        Et oui, avec du recul c'est la vie.

        Sur le moment, c'est fort ce mélange de sentiments !

    4
    Lundi 5 Mars à 11:46

    La vie a de ces raccourcis ! Ce genre de choses se produit finalement assez souvent. Coïncidence de dates ou de nombres... L'arrivée de la petite fille apaisera sans doute la tristesse de perdre sa mère.

     

      • Lundi 5 Mars à 16:18

         

        Oui, avec le temps c'est certain,

        que la naissance de la petite fille prendra le pas

        sur le décès plus que prévisible de la mère !

    5
    julie
    Lundi 5 Mars à 12:01

    Oh, tu as cherché comme moi des télégrammes vierges...Pas facile de rédiger un télégramme de ce genre. Qu'est-ce qui prime, la bonne nouvelle ou la mauvaise nouvelle ? Tu as su trouver le juste milieu..

    Tu sais que je me souviendrai toujours de la date du décès de ma grand-mère et de la date de la rencontre avec mon mari . Je l'ai rencontré pour la 1ere fois, juste un mois après le décès de ma grand-mère, autorisée à aller au bal par ma mère.. Pour une fois qu'elle était large d'esprit...

    Bises

      • Lundi 5 Mars à 16:21

         

        Le télégramme n'était pas vierge, mais je l'ai bidouillé,

        je le voulais "français" wink2

        Pas facile, oui, en vrai je me suis contentée 

        de parler de sa mère...

        Le décès de mes grands mères = un sujet d'article...

        Bisous Juliette.

    6
    Lundi 5 Mars à 14:17

    Pourquoi ne pas se dire que Domitille est le cadeau de l'arrière-grand-mère pour atténuer le chagrin de la famille ?

    Serait-ce vraiment une histoire vraie ? Je suis tentée d'y croire...

      • Lundi 5 Mars à 16:24

         

        Oui, on peut penser cela,

        d'autant que pour l'arrière grand mère,

        depuis début janvier, on savait que cela allait arriver "bientôt",

        et que l'arrière petite fille ne devait naître 

        que mi mars...

        Tout s'est passé le 27 février !

    7
    Lundi 5 Mars à 16:16
    Adrienne

    oui, enlevons le "malgré tout", l'enfant a droit à une bienvenue pleine et entière (et ça fait économiser le coût de deux mots ;-))

      • Lundi 5 Mars à 16:25

         

        Voilà, "malgré tout" n'est pas le bon terme

        pour l'avenir de cette petite fille;

        et il n'y a pas de petites économies wink2

    8
    Eve
    Lundi 5 Mars à 17:33
    compliqué de répondre à 2 nouvelles différentes sur le même télégramme, tu as bien réussi, parfois la vie , la mort réservent des coïncidences de date, je vois la vie comme un bonheur , un cadeau , pour adoucir la peine du décès . gros bisous
      • Lundi 5 Mars à 19:21

         

        Oui, et puis "la logique" est respectée...

        Il leur faut juste passer le cap de la séparation.

        En fait je me suis bien gardée de parler

        des 2 événements dans mes messages,

        c'est seulement pour le devoir que je me suis permis

        de le faire...

        Mon amie a elle aussi un cancer du sein,

        3ème récidive, je pense qu'elle va profiter

        à fond de la joie de cajoler cette nouvelle petite fille.

        Gros bisous Eve, et bonne soirée 

    9
    Lundi 5 Mars à 20:37
    Un jour j'ai reçu le faire part de naissance de la petite fille d'un de mes anciens professeurs, décédé un an après son épouse. Cela a mis du baume sur ma peine. Aujourd'hui c'est une ravissante jeune fille.
    Ainsi va la vie et la succession des générations...
      • Lundi 5 Mars à 20:51

         

        Et oui, le fait que cela arrive simultanément

        dans la même famille qui est troublant.

        Certainement un symbole !

    10
    Lundi 5 Mars à 23:25
    Colette

    Les deux bouts de la vie ! difficile à gérer, c'est un trop plein d'émotions tout d'un coup ! passer d'une très grande peine à une très grande joie demandera un peu de temps c'est certain ...Bises Fabie !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :