• Devoir du GOÛT N°8

     

     

    SUJET

    Cet homme est-il désolé par la vision de cette usine vidée de son âme ?
    À moins qu’il ne se demande déjà comment il va aménager le lieu pour lui redonner vie …
    D’après vous ?
    Racontez-nous ce que vous dit cette image.

     

     

    Robert arrive au travail et s'étonne :

    "Ah mais que se passe-t-il ?

    Je suis le premier arrivé ! 

    D'habitude, beaucoup de mes collègues

    sont déjà là !

    On n'est pas dimanche, pourtant.

    Peut-être est-ce le changement d'heure 

    que j'ai fait à l'envers..."

     

    Tout à coup surgit Marie,

    sa fille :

    "Mais papa, que fais-tu là ?

    On te cherche partout, depuis des heures !

    Cela fait 20 ans que tu ne travailles plus.

    Et il y a 15 ans que cette usine est fermée !"

     

    Elle pense :

    "Cette fichue maladie d’Alzheimer,

    quelle tristesse" !

     


    8 commentaires
  • Devoir du Goût N°6

     

     

    SUJET

     

    C’est la rentrée.
    Même pour Hopper qui avait l’air de nous faire nous poser des questions étranges et indiscrètes.
    À quoi peut-elle penser qui lui donne cet air ?
    Je n’en sais rien mais je compte sur vous pour le dire lundi.
    Après tout, c’est aussi la rentrée pour vous et moi… 

     

     

    Je vais être un peu hors sujet,

    pour 2 raisons,

    il va s'agir d'un départ en vacances,

    et la demoiselle sera entourée de 3 hommes,

    voire plus.

     

     

    En janvier 1982,

    j'avais pris une semaine de congé

    pour aller voir mon petit ami en Grèce.

    A l'époque je travaillais en Savoie.

    Je devais prendre le train

    de la commune d'Aime jusqu'à Lyon,

    pour aller, ensuite, à l'aéroport.

     

    Lorsque je suis montée dans le train,

    celui-ci était bondé.

    Je n'ai trouvé une place, qu'au milieu de 3 mecs.

     

    J'ai sorti un livre,

    et j'ai commencé à essayer de lire. 

    Peine perdue, l'un d'entre eux 

    s'est mis à lire par-dessus mon épaule.

    Il faut dire que je lisais

    "Très sage Héloïse" !

     

    Voyant qu'il me serait impossible 

    de lire calmement,

    j'ai accepté la conversation. 

     

    Grand bien m'en a pris.

     

    Je devais arriver à la gare,

    puis prendre une navette pour aller à l'aéroport.

     

    J'avais prévu de dormir sur un banc dans la salle d'attente,

    en attendant le départ de mon avion  au petit matin. 

     

    En fait ce groupe d'hommes,

    et il y en avait plein d'autres dans le train,

    était un groupe de représentants d'un laboratoire pharmaceutique.

    Ils rentraient d'un séminaire à Bourg Saint Maurice.

    Certains devaient dormir à l'hôtel de l'aéroport.

     

    Ils me proposèrent donc de profiter de leur taxi.

    Puis ils allèrent interroger certains de leurs collègues,

    car il leur semblait que l'un d'entre eux,

    qui avait une chambre réservée n'allait pas l'utiliser.

     

    Bingo, cela s'est confirmé !

     

    A l'arrivée à l'hôtel de l'aéroport,

    l'un d'entre eux est allé chercher la clé de la chambre,

    et me l'a donnée.

    Je n'en revenais pas...

    J'ai voulu leur offrir un pot pour les remercier,

    ils ont refusé...

    Je me suis retrouvé dans la chambre,

    un peu inquiète :

    et si finalement le gars pour qui elle était réservée,

    avait changé d'avis...

    Mais non, tout s'est bien passé,

    j'ai finalement bien dormi,

    et le matin en laissant ma clé à l'accueil,

    j'ai dit timidement : 

    "c'est le laboratoire qui règle".

    On m'a répondu :

    "d'accord" !

     

    C'était un

     

    Souhaitons qu'aujourd'hui  nos petits-enfants,

    aient la chance d'avoirs  des profs,

    (puisqu'on dit professeurs des écoles)

    compétents et sympas !

     

    Jour de chance

     

     


    20 commentaires
  •  

    Devoir du Goût 

     

     

    SUJET

     

     Rite de pas sage...

    Je sais bien que c'est mauvais mais que voulez-vous, je ne peux résister…
    Donc, lectrices chéries, vous savez bien que quand on n’est pas sage ou pas attentif, on est puni.
    Je suis sûr que vous aimez bien les histoires d’enfant pas sage…
    Racontez nous une histoire de pas sage.

     

     

    J'ai certainement fait des bêtises

    avant d'entrer en seconde,

    mais je  m'en souviens peu,

    aussi nous allons retourner au lycée.

     

    Un jour,  alors que nous étions en étude,

    dans la même salle que celle de la nuit à l'araignée,

    nous jouions au tarot.

    Tout à coup le "surgé" entra,

    toujours lui !

     

    Bien entendu nous n'avions pas le droit 

    de nous adonner à cette activité à cette heure là !

    Il nous confisqua donc une partie du jeu,

    certaines d'entre nous ayant eu le temps

    de cacher leurs cartes.

     

    Quelques jours plus tard,

    je frappai à son bureau,

    et lui tendis les cartes en ma possession

    en lui disant :

    "Ni vous ni moi ne pouvons nous servir de ce jeu

    actuellement, donc autant que vous ayez tout le jeu."

     

    Amusé de ma démarche il me rendit mes cartes.

    Ce jeu existe toujours,

    depuis environ 45 ans, il m'a suivie partout.

     

    Tarot

       Je ne pourrai vous lire que ce soir, 

    3 petits enfants et leur père passent la journée chez nous. 

     

    14 commentaires
  • Le Devoir du Goût 

     

    Colonie de vacances

      

    SUJET

     

    Heure-Bleue me disait hier « Un devoir ?

    La semaine du quinze août ?

    Mais tu rêves Minou ! Personne ne le fera ! »
    J’en avais pris mon parti quand ce matin, Gwen me dit qu’elle est passée voir ce que je proposais comme devoir.


    Alors pour lundi je vous propose une photo en espérant qu’elle vous inspirera...

     

     

     

    Alors que la scène du tableau proposé par le Goût 

    se passe certainement dans une classe,

    les images qui me sont venues sont celles de la colonie de vacances,

    où ma sœur et moi sommes allées 2 années de suite.

     

    Je ne me souviens plus quel âge nous avions,

    à mon avis,  7/8 ans pour ma sœur, et 8/9 ans pour moi.

     

    Nous partions donc du Loir et Cher, en car,

    pour Notre Dame de Monts en Vendée.

     

    C'était une colonie tenue par des bonnes sœurs.

    Le côté bonne soeurs était un peu lourd,

    prière debout dans la cour tous les matins.

    Messe le dimanche en plein soleil, debout.

    Nous étions habillées d'un chemisier blanc, d'une jupe bleue marine, et d'un béret bleu marine.

    La jupe et le béret avaient été tricotés par notre grand mère paternelle.

    Nous "mourrions de chaud" dans ces vêtements,

    je me souviens même avoir eu un malaise.

     

    Pour le reste, c'étaient jeux dans l'enceinte de la colonie,

    dans les dunes, dans la forêt, sur la plage.

    D'excellents moments en fait.

     

    Nous, les enfants de Neung sur Beuvron,

    avions un petit bâtiment rien que pour nous,

    de ce fait dans le dortoir, nous n'étions pas très nombreuses.

     

    Un jour, les monitrices ne trouvant pas ma soeur,

    sont allées voir si elle n'y était pas,

    elles l'ont trouvée une corde autour du cou !

     

    C'est un souvenir poignant pour moi,

    je ne sais pas pourquoi elle avait fait cela,

    si jeune !

    Même si j'ai une petite idée...

     

    Nous ne savions pas ni mes parents, ni nous,

    que 2 ou 3 ans plus tard nous habiterions dans ce département. 

     

    Colonie de vacances

    Photo trouvée sur la toile, d'une colonie en Vendée. 

     


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique