• De fil en aiguille

     

    Devoir du Goût N°41

     

     

    SUJET

     

    Je suis sûr que comme vous le soupçonnez à regarder cette toile de Sir John Lavery,

    le plus grand danger du golf reste le coup de « put »…


    Vous direz lundi ce que vous pensez de la partie qui se joue sur cette toile…

     

     

     

    Ce tableau me fait penser au golf d'Etretat,

    golf où j'ai failli aller manger, en 2015, lorsque je suis allée 

    à l'anniversaire de ma très chère marraine.

     

     

    Sa nièce, qui me recevait, a un mari qui joue beaucoup au golf.

    On imagine souvent, (enfin, moi) que les joueurs de golf sont des snobs.

    Ce n'est pas du tout son cas, il est très "nature" !

     

    Le repas ne s'est pas fait, le restaurant était fermé ce jour là.

     

    Tout cela me ramène à ma super marraine,

    dont je vous ai parlé plusieurs fois.

     

    Depuis son décès en janvier 2018,

    elle veille sur moi,

    grâce au tableau que m'a gentiment donné sa nièce.

     

     

     

    Elle est au dessus de moi, lorsque je suis à l'ordinateur,

    et souvent je la regarde,

    elle qui a été si dynamique et a tant fait pour les autres.

     

    Je me souviens de nos appels téléphoniques,

    toujours pleins d'humour,

    jusqu'en 2013, où il y a eu un grand virage,

    elle ne savait plus qui l'appelait,

    m'entendait mal,

    puis elle a été placée en Ehpad, 

    et cela a été la descente...

     

    Voilà, comment de fil en aiguille,

    ce tableau proposé par le Goût,

    m'a amené à ma marraine,

    moi qui ne sais jouer qu'au golf miniature.

     

     

     

    « Trois familles (avec enfants) dé confinéesElle attend »

  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Juin à 08:19
    Adrienne

    très bel hommage! ça fait chaud au coeur

    2
    Lundi 1er Juin à 09:31

    très bel hommage à ta marraine..

    moi c'est Etretat qui me rappelle un tas de choses... que ta photo est belle!!!!

    bonne journée à toi Fabie!

    3
    Lundi 1er Juin à 09:55
    le-gout-de-autres

    Enchanté, ravi de t'avoir inspiré ce devoir hommage à ta marraine.
    J'aime vraiment beaucoup ce que tu as écrit.

    4
    Lundi 1er Juin à 10:44
    Ta marraine devait être une femme bien, tu nous as permis de faire sa connaissance.
    5
    julie
    Lundi 1er Juin à 11:28

    Je rêve des falaises d'Etretat, je rêve d'y aller..On les voit souvent à la télé..Quant à ta marraine, je me souviens des articles où tu en parlais avec amour.

    Tu as raison en ce concerne les golfeurs. Tout comme toi, je croyais qu'on ne trouvait dans ce milieu que des gens aisés, des snobs comme tu dis. Tout comme toi, j'ai changé d'avis après avoir su que, dans notre rue, il y a (enfin, avait) un professeur de golf..Il nous donne souvent l'été des produits de son jardin. Il a une femme "pas piquée des vers", bavarde à un point, qu'on arrive jamais à en placer une. Avec son mari, ce sont des joutes verbales pas piquée des vers. On se demande si c'est du lard ou du cochon les vacheries qu'ils se balancent..

    Au moins, on ne va pas mourir de tristesse aujourd'hui à lire les devoirs..

    Bonne journée..ce matin, un peu de pluie chez nous, on en annonce encore pour ce soir. Là, il fait très beau.

    6
    julie
    Lundi 1er Juin à 11:38

    Je suis allée relire les articles sur cette dame qui me fait penser à mon oncle par ricochet, oncle qui est entré, juste avant le confinement en foyer-logement...Il accepte difficilement, même si sa mémoire flanche de plus en plus. Hier, les visites étaient autorisées. Ma cousine m'a envoyé une photo d'eux dans un parc...Des personnes aussi dynamiques ne devraient pas atterrir dans ces endroits, quitte à disparaitre avant..

    7
    delia
    Lundi 1er Juin à 12:58

    c'est un beau souvenir que tu partages ici.  Dommage pour le restau, mais le souvenir est délicieux.

    8
    Lundi 1er Juin à 13:52
    Gwen

    Ce portrait de ta marraine montre à l'évidence qu'elle n'était pas une "coincée". Quelk bel hommlage tu lui rends !

    9
    Eve
    Lundi 1er Juin à 16:17

    je  me  souviens  que  tu  en  as parlé  souvent 
    je  suis retournée  relire  quand même ,
    oui  des mots , des phrases  amènent  à  nommer quelqu'un 
    pour  toi  ,  son  souvenir  est  bonheur -
    gros  bisous

    10
    Lundi 1er Juin à 22:19

    ce tableau est un joli souvenir de ta marraine , il montre combien elle savait s'amuser !

    11
    Samedi 6 Juin à 10:32

     

    Merci à tous d'avoir apprécié ce texte hommage

    à ma marraine qui était vraiment une belle personne,

    et qui m'a aidée à me construire face à un père maltraitant

    (ce qu'elle a découvert très tard, car dans de telles situations,

    la règle est le silence).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :