•  

    Dans mon précédent article je vous disais

    que mon second fils, celui qui est chez 

     

    devait avoir un entretien pour devenir 

    adjoint du responsable de magasin.

     

    Cela faisait quelques mois déjà qu'il sollicitait 

    cet entretien, on lui répondait qu'il n'était pas prêt

    à manager une équipe.

     

    Cela ne faisant pas partie de ses tâches, 

    il se demandait comment on pouvait l'évaluer sur ce critère.

     

    En plus au bout de trois mois dans l'entreprise

    (il a commencé en novembre 2017)

    le responsable du magasin lui disait

    qu'il pourrait rapidement évoluer, et rien ne venait...

     

    Il a eu une semaine de vacances en février,

    à son retour le lundi on lui a annoncé que

    son entretien était programmé le jeudi.

     

    La responsable de région et le DRH ont mené 

    cette discussion.

    Il nous a dit que cela s'était bien passé.

    Mais il est toujours difficile de percevoir

    ce que vos interlocuteurs pensent vraiment.

     

    La réponse devait lui être donnée dans les 15 jours suivants.

    Vendredi, il était en repos,

    et samedi son responsable lui a dit

    qu'il était passé à deux doigts de ne pas être retenu,

    car il était trop calme/réservé, de ce fait le DRH

    n'était pas chaud pour le faire évoluer.

    C'est la responsable de région qui,

    connaissant son sérieux au travail,

    a fait pencher la balance !

     

    Depuis lundi, il est en formation pour 6 semaines,

    dans le magasin dans lequel il travaille (pratique)

    et après il commencera ses nouvelles fonctions

    dans un magasin ardéchois, car il est impossible

    d'évoluer dans le magasin d'origine...

     

    Voilà ce qu'il m'a dit :

     
    "Je suis content après je travaille dur pour ça depuis le début
    et c’est pas une fin pour moi je vise toujours plus haut
     
    Et je sais que je vais avoir beaucoup à apprendre pour ce poste 
    Mais j’ai confiance ça va être une bonne expérience ."
     
     
    J'ai longtemps été inquiète à son sujet,
    car tant que son projet d'aller soit au Canada,
    n'avait pas abouti, il ne s'était pas trop investi
    dans la recherche d'un emploi...
     
    Il faut savoir être patient !
     

     
     

    9 commentaires
  •  

    La semaine dernière mon second fils était en vacances,

    lui et sa compagne en ont profité pour faire 

    une activité que nous lui avions offerte

    pour son anniversaire en février 2018.

     

    Promenade avec  chiens de  traîneaux dans le Vercors.

     

     

    Aujourd'hui, il a un entretien en vue d'évoluer

    en tant qu'adjoint du directeur

     

    Je croise les doigts

     

    pour qu'il réussisse.

     

     

    Cette semaine mon aîné est en vacances 

    avec sa petite famille,

    ils sont en Haute Loire.

      

    Vacances des uns et des autres

     

    Vacances des uns et des autres

     

     

    Vacances des uns et des autres

     

    Tous les soirs ils nous partagent les photos d'une famille heureuse.

     

    Vacances des uns et des autres

    pour que cela dure !

     

     


    17 commentaires
  •  

    Aujourd'hui, 14 février mon second fils a 29 ans.

    Comme hier était jour de garde de mes petits bouts de choux,

    nous avons fêté l'anniversaire de mes deux fils.

    L'aîné a eu 32 ans le 1er février.

     

    29 ans, c'est l'âge que j'avais lors de la naissance du premier,

    32 ans, l'âge que j'avais lors de la naissance du second.

    (enfin presque, puisque je suis de juillet).

    Comme le temps passe !

     

    Nous avons eu une superbe journée ensoleillée,

    le matin les petits ont joué dehors.

     

     

    Comme ma petite puce ne voulait pas fermer son anorak,

    sa tante lui a dit qu'elle allait être malade,

    ce à quoi la petite malicieuse a répondu :

    "jaime bien être malade, comme ça je ne vais pas à l'école" !

     

    Je leur avais apporté une sucette licorne

    (après la reine des neiges,

    les licornes sont la passion de ma puce).

     

          Anniversaires          Anniversaires

     

     

    La veille j'avais fait un plat de lasagnes,

    qui pouvait voyager en voiture, sans se renverser !

     

    Anniversaires

     

    Elles ont été appréciées !

     

    Puis les petits ont soufflé les bougies.

     

    Anniversaires

    Des fils et petits enfants heureux ( leurs compagnes, et moi, aussi !)

     

    Anniversaires


    13 commentaires
  • Les Consignes de Lakevio 

     

    A toute serrure, une clé...

     

    Aquarelle de Jacqueline Gnott

     

    Dix mots à caser, histoire de trouver des serrures à ces clés...

    Tardivement

    Symphonie

    Eclat

    Bordure

    Ergot

    Influence

    Grenat

    Correct

    Fracasser 

    Parloir

     

    Ouverture, lundi !

     

     

    Ce soir-là, elle avait eu la permission de rentrer à minuit.

    Malheureusement, elle était revenue un peu plus tardivement.

    Elle s’était donc retrouvée devant la porte du domicile familial,

    fermée à clé.

    Elle n'osa pas sonner, de peur  d’entendre les éclats de voix

    de son père, (en effet celui-ci montait souvent sur ses ergots).

     

    Elle se souvenait trop bien de sa sœur aînée,

    qui, n’arrivant pas à ouvrir la porte,

    un samedi en rentrant de l’internat,

    avait sonné.

    Leur père avait ouvert, lui avait donné une claque

    et avait refermé la porte à clé !

    En fait la porte était juste dure à ouvrir,

     il n’avait pas apprécié de devoir se déplacer…

     

    Elle chercha une solution de repli.

    Comme il était tard, il ne lui  parut pas correct

    d’aller sonner chez sa grand-mère.

     

    Elle songea à prendre la clé des champs,

    mais compte tenu de l’habituel abus d’influence de son père,

    elle craignait de se faire fracasser si on la retrouvait.

     

    Dommage, qu’à cette époque on n’écoutait pas les enfants,

    elle aurait pu porter plainte,

    il serait inévitablement allé en prison.

    Il est certain,

    qu’elle ne serait pas allée le voir au parloir !

     

    Elle aurait pu aller en bordure de mer, mais elle eut peur

    de faire de mauvaises rencontres.

    Et puis la symphonie des cris des mouettes

    (qui ne connaissent pas la clé de sol)

    l’aurait empêchée de dormir…

     

    Elle finit par résoudre la clé du problème

    en se réfugiant dans la voiture grenat

    de sa mère.

    Heureusement, qu’elle ne la fermait jamais à clé !

     

     

     


    25 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires