•  

    Durant la deuxième semaine de vacances,

    j'ai gardé ma petite puce.

     

    Elle nous a dit au moins trois fois,

    "j'ai été sage,

    j'ai dit :

     

    Elle était vraiment amusante en énonçant 

     les mots clés les uns à la suite des autres.

     

    Elle devait passer deux nuits, et ce n'était pas gagné,

    car la nuit venue elle nous a dit :

    "ma maman me manque".

     

    J'ai donc décidé de dormir avec elle, 

    pour la rassurer.

    Mais en cours de nuit,

    elle m'a réveillée en me disant :

    "arrête de faire du bruit,

    Mamie Fabie, tu me fais peur"

     

    En fait je

     

     

    Nous n'avons pas très bien dormi,

    elle parce que je ronflais,

    et moi parce qu'elle se collait à moi,

    et que j'étais au bord du lit.

    Mais au moins je ne l'ai pas ramenée chez elle en cours de nuit !

     

    Elle adore la robe papillon

     

     

     

    J'ai pour mission d'en tricoter une nouvelle,

    pour qu'elle puisse l'emporter chez elle.

    Dès qu'elle me voyait "oisive"

    elle me disait :

    "alors tu la finis la robe,

    Mamie Fabie"

     

    Difficile de lui faire comprendre 

    que j'allais la lui tricoter, mais qu'elle ne serait

    pas terminée en deux jours.

    Je viens de m'y remettre, en espérant m'y tenir

    pour qu'elle puisse l'avoir aux prochaines vacances.

     

     

    En attendant, elle aide son oncle et sa tante,

    à poser le parquet dans l'appartement

    qu'ils aménagent à côté de chez elle.

     

     

     


    18 commentaires
  •  

    Lundi, nous sommes partis pour la Normandie, à 7H30.

    Nous avons choisi de passer par le centre de la France, et d'éviter la région parisienne,

    même si cela nous a fait faire plus de kilomètres.

     

    Nous sommes passés par le Loir et Cher, où j'ai habité

    de  1961 à 1970,

     

    à Neung sur Beuvron.

     

    Tous les panneaux portaient des noms de villages

    que je connaissais.

    Nous nous sommes arrêtés à l'aller comme au retour

    sur des aires solognottes. 

    Bon, au retour j'étais malade, alors je n'ai pas mangé.

     

     

    La route de Sologne à la Normandie,

    je la prenais durant mon enfance avec mes grands parents paternels,

    et ma sœur qui a 15 mois de moins que moi,

    pour aller en vacances en juillet chez eux. 

    Chartres, Dreux, Evreux, Louviers, puis Rouen où ils habitaient. 

    La cathédrale de Chartres que l'on voit de très loin.

     

    Sur les Routes de mon Enfance

     

    Louviers où nous chantions

     

     

    Puis vinrent les villages de Seine Maritime,

    car nous allions à Yport où se trouvait l'hôtel que nous avions réservé.

    Ma marraine habitait à Goderville, et mes grands parents maternels

    à Saint Martin de Bec .

     

     

    Pont de Tancarville, puis tous les villages en "ille"

     

    Sur les Routes de mon Enfance

     

    Nous sommes arrivés vers 17 H à Yport, où nous nous sommes reposés.

    Les photos ont été prises sur la toile, car le temps était gris,

    et que nous ne nous sommes pas arrêtés, hormis la pause repas.

     

    J'ai replongé dans mon enfance,

    c'était émotionnellement fort !

    Le lendemain... c'était encore plus intense.

     


    22 commentaires
  •  

    Aujourd'hui, à 15 H auront lieu , en Normandie,

    les obsèques de ma Marraine,

    nous y serons.

     

     

    Il y a longtemps, que je souhaitais pour elle cette délivrance.

    Tant la voir diminuée, voyant à peine, entendant à peine,

    ne reconnaissant pas toujours les siens, et coincée sur sa chaise roulante,

    était une souffrance pour tous ceux qui l'aimaient.

     

    Néanmoins, je suis extrêmement triste...

     

    Je garderai d'elle cette image, lorsqu'elle était encore valide (82 ans) !

    Elle l'a été jusqu'en 2013 !

     

    Voici le petit texte que j'ai écrit pour elle.

     

    Mamie, je suis fière de t’avoir eue comme marraine, Bruno et Laurence le sont sûrement aussi,

    comme tes neveux et nièces, j’en suis certaine,

     sont fiers de t’avoir eue comme tante, nous avons été les enfants que tu n’as pas eus.

     

    Tu nous laisses le souvenir d’une femme dynamique, entreprenante et volontaire.

    Ton métier, tes voyages, tes nombreuses activités et ton amour pour ta famille ont rempli ta vie.

    Vie riche d’anecdotes croustillantes

    (vol de papiers, tremblement de terre lors d’un voyage, vol de vêtements sur la plage,

    et tant d’autres).

     

    Je me souviens, lorsque je t’ai annoncé que j’allais être grand-mère,

    tu m’as dit que c’était un peu comme si tu allais être arrière-grand-mère.

     

    Toi qui à chacun de mes appels téléphoniques était toute fière

    de m’énoncer l’arrivée de chacun de  tes nouveaux arrières-petits-neveux,

    quel plaisir j’aurais eu à te présenter mes petits enfants !

     

    Tu vas retrouver de nombreuses personnes que tu aimais,

    quant à  nous,

    nous t’aimerons toujours.

     

     

     

    Elle était dans un semi coma durant sa dernière semaine,

    ses nièces l'ont entourée, lui lisant des cartes postales

    qu'elle avait reçues durant ces dernières années.

    Lorsque lui a été lue, une des miennes, il parait qu'elles ont 

    vu des larmes couler sur son visage !

     

    Nous avions un réel attachement réciproque. 

     

    Elle avait été institutrice, directrice de colonie de vacances,

    elle a donné des cours de gymnastique et de natation

    jusqu'à ses 80 ans.

     

     

    Si vous cliquez sur "Ma Marraine", vous pourrez lire les quelques articles la concernant.


    12 commentaires
  •  

    Une photo de la tempête du 1er janvier à Saint Gilles Croix de Vie

    pour vous souhaiter une Bonne Année.

     

    Parce que dans la vie, il y a la tempête puis le calme,

    le principal est de savoir tenir la barre, et garder son cap.

     

    Je vous souhaite donc de parvenir à traverser 

    les tempêtes du mieux que vous pourrez,

    et de bien profiter des moments calmes avec ceux qui vous sont chers.

     

    J'ai la grande joie de garder ma petite puce,

    j'en profite un max !

     


    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires